Depuis 50 ans, l’usine Alteo Gardanne rejette des « boues rouges », issues de sa production d’alumine, dans la fosse de la Cassidaigne. 20 millions de tonnes de résidus solides se sont ainsi accumulés au fond de l’eau. Après le 31 décembre 2015, ce ne seront plus des « boues rouges » mais des effluents liquides qui viendront polluer notre Méditerranée. La ville de La Ciotat a déjà payé le prix fort au titre de la rentabilité économique à cause de l’amiante présente au sein des chantiers navals.
Afin de préserver le Parc national des Calanques et l’avenir de nos enfants, mobilisons-nous et signons la pétition !