Un prêtre irlandais renommé, qui encourage un renouveau libéral de son Eglise après le scandale de pédophilie, a été invité au silence par le Vatican.

 

La Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF) a contesté l’orthodoxie d’écrits du père Tony Flannery, membre de la congrégation des Rédemptoristes et un des fondateurs de l’Association des prêtres irlandais (ACP), en faveur d’évolutions sur la contraception, le mariage des prêtres ou l’ordination des femmes, selon le site internet Vatican Insider.

Réforme souhaitée
L’Eglise irlandaise cherche des issues face à sa crise intérieure provoquée par les dizaines de milliers d’actes de pédophilie commis dans le passé par des prêtres. Certains religieux accusent un cléricalisme tout puissant et l’immaturité sexuelle d’une partie du clergé d’avoir contribué à sa dimension dramatique. Ils recommandent un tournant libéral.