Enlèvement, torture, camp : en Tchétchénie, depuis le mois de mars, la répression que subissent les hommes homosexuels est montée d’un cran. Pour la première fois depuis Hitler, les personnes LGBT sont enlevées et emmenées de force dans des camps de concentration.

Selon le journal russe Novaïa Gazeta, il s’agirait de centaines de citoyens homosexuels enlevés et punis pour leur orientation sexuelle. Courrier International rapporte le témoignage de plusieurs anciens détenus de ces «prisons secrètes», qu’on trouverait dans plusieurs villes, notamment à Argoun, près de la capitale Grozny, où un siège militaire aurait été transformé en véritable camp de concentration.