J’adresse à tous les adhérents et militants de l’UMP qui ont participé à ce scrutin interne mes remerciements. J’y associe les trois membres de l’Autorité de supervision, Anne Levade, Etienne Blanc et Hugues Portelli qui ont assuré en parfaite indépendance le déroulement régulier de ce vote.
Après le fiasco de novembre 2012 qui a miné la réputation de l’UMP et révélé les failles de son fonctionnement, notre parti est, grâce à eux, désormais remis sur des rails démocratiques solides.

Le combat mené pour l’honneur et l’exemplarité de l’UMP est ainsi récompensé. En validant le principe de la modernisation de nos statuts, nos adhérents ont marqué leur volonté de placer leur parti au dessus de tout soupçon. L’UMP est ce soir plus démocratique, plus ouverte et fortement rénovée, grâce notamment à l’instauration de la procédure des primaires. La tenue de primaires constitue une révolution pour la droite française qui va pouvoir se tourner vers tous les Français pour désigner son candidat le plus à même de les rassembler.

Le report de l’élection pour la présidence de l’UMP n’efface pas le passé. Il justifie une direction collégiale afin que la ligne politique soit débattue et partagée par tous. Ces avancés démocratiques doivent se traduire dans les actes. J’y veillerai scrupuleusement. Nous le devons à tous nos militants. Et, c’est en étant exemplaires et démocratiques nous-mêmes que les Français pourront à nouveau nous faire confiance. Ce report permet de concentrer les forces de notre mouvement sur les élections à venir et sur le service de la France et des Français.
François Fillon