tre

Il y a plus de quarante ans, le 3 avril 1973 plus précisément, Martin Cooper passait son premier appel depuis un téléphone portable. Il avait ainsi pu contacter Joel Egel grâce au MotoralaDynaTAC 8000X, un prototype unique en son genre pour l’époque. Mesurant 25 cm de haut, sans compter l’antenne, il n’était pas très pratique à mettre dans la poche mais révolutionnaire. Son poids aussi choquerait les nouvelles générations : 783 grammes. Au tout début, le chargeur d’origine lui permettait de se recharger en 10 heures pour une autonomie d’une heure en communication. Vous l’aurez compris, en 2015, ce produit aurait fini dans un coin du magasin, oublié, mais à l’époque, il incarnait une véritable révolution pour le secteur de la téléphonie.

Des caractéristiques en constante évolution

La place de smartphone le plus fin au monde est régulièrement attribuée à de nouveaux produits. En mai dernier, elle revenait au Wiko Pure, avec 5,1 mm d’épaisseur pour 98 grammes. Nul doute qu’il sera à son tour détrôné par un autre. Toutefois, on ne peut que constater les prouesses technologiques qui ont été faites puisqu’aujourd’hui tout est miniaturisé. Si l’on se penche cette fois sur la solidité des mobiles, on s’aperçoit que de gros efforts ont également été réalisés sur ce point. L’Express a compilé dix smartphones ultra résistants. Très connu, on retrouve par exemple le Caterpillar Cat S50 ou le KyoceraTorque. Résistant aux chutes, à l’immersion dans l’eau ou encore à des conditions de températures extrêmes, ce type d’appareils s’avère particulièrement attractif pour certains professionnels. Des tests ont d’ailleurs montré que des modèles étaient capables d’être plongés dans du béton puis démoulés par la suite sans perdre ne serait-ce qu’une de leurs fonctions.

Le Digno Rafre : la fin du nid à bactéries

Inutile de rappeler que les smartphones résistants à l’eau existent depuis un moment. La société Kyocera, déjà connu pour son modèle de téléphone mobile très résistant, rafle sans doute la palme d’or cette année en bouleversant l’idée qu’on se fait du téléphone. Sans cesse déplacé d’un endroit à l’autre, passant parfois dans des mains diverses et variées, un mobile n’a rien d’hygiénique. C’est pourtant loin d’être notre préoccupation. Pour changer les choses, Kyocera a conçu le Digno Rafre, un smartphone non seulement résistant à l’eau mais aussi lavable au savon. L’entreprise ouvre ainsi la voie à une nouvelle façon de prendre soin de son mobile. Outre le fait de le recharger, il faudra bientôt penser à le laver pour qu’il véhicule moins de microbes. La société a d’ailleurs réalisé une belle petite publicité pour bien comprendre le principe.