Le tango est une danse sociale et un genre musical rioplatense (c’est-à-dire du Río de la Plata, soit Buenos Aires et Rosario en Argentine, et Montevideo en Uruguay né à la fin du XIXe siècle.
Comme forme rythmique, il désigne le plus souvent une mesure à deux ou quatre temps plutôt marqués, mais avec un vaste éventail de tempos et de styles rythmiques très différents selon les époques et les orchestres.
Le tango comme genre musical englobe quant à lui trois formes musicales rioplatense sur lesquelles se dansent traditionnellement les pas du tango : tangos, milongas et valses. Le bandonéon, intégré au sein des orchestres de tango, composés majoritairement d’instruments à cordes, est traditionnellement l’instrument phare du tangoTango Queer est à danser le tango argentin , sans égard aux traditionnels hétéronormatives rôles des danseurs, et souvent d’échanger le leader et suiveur rôles. Therefore it is related to open role or same-sex tango . Par conséquent, il est lié à ouvrir rôle ou tango de même sexe. The queer tango movement permits not only an access to tango for the LGBT community , but also supports female leaders and male followers, regardless of orientation. L’ étrange mouvement de tango permet non seulement un accès au tango pour la communauté LGBT , mais prend également en charge les femmes leaders et les suiveurs masculins, indépendamment de l’orientation.
Conventionnel tango est dit être le fief de l’hétérosexisme et le machisme :

« Le tango désigne depuis plus d’un siècle une danse dont on a pu dire qu’elle est une pensée triste, ou une simple marche, mais qui fait se mouvoir des êtres enlacés, strictement habillés ou allant nu-pieds. Apparu à la fin du XIXe siècle, il fut très tôt placé sous le signe du voyage. Son destin est frappé d’un paradoxe : nomade, non verbal, favorisant l’échange et l’échangisme, mobile, il demeure associé dans l’esprit du plus grand nombre à sa terre d’origine. Vers les rives du Rio de la Plata, on se presse du monde entier pour éprouver ses pas ensorcelants dans l’ambiance urbaine de la matrice et pour humer l’air nocturne des milongas. Après une immersion dans les yeux noirs du tango, certains abandonnent les oripeaux de leur ancienne existence pour s’en inventer une nouvelle. »