swaroski_opt

« La petite entreprise de Wattens en Autriche est devenue une vraie multinationale de plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont la vente de bijoux et de cristaux ne représente qu’une partie de l’activité. Le groupe fabrique en effet aussi des instruments d’optique, des abrasifs et de l’outillage pour la construction et l’industrie (Tyrolit). »

Swarovski est le nom de marque pour les produits en cristal (verre riche en plomb) qui sont produits par les entreprises appartenant à Swarovski International Holdings. C’est un équivalent moderne de ce qui était connu autrefois en France sous le nom de « strass », l’autre verre au plomb porté par les gens d’opéra et les danseurs de cabaret.

Le groupe possède aujourd’hui plus de 2 200 boutiques dans 120 pays, dont 96 ont été ouvertes en 2008. L’effectif global dépasse 26 000 personnes, dont 6 700 à Wattens, dans la vallée du Tyrol (Autriche) où il est le premier employeur. En 2007, le CA atteignait 2,66 milliards d’euros, soit le double d’il y a dix ans, grâce à la vente de cristal (80 %) et de verres d’optique (20 %). Le logo de Swarovski était l’edelweiss jusqu’en 1989, où il a été remplacé par le cygne. Ce logo est présent sur chaque création en gravure ou en sablage, bijou ou sculpture, gage d’authenticité et de technicité. Le catalogue propose actuellement 24 000 produits.

L’été 2008 a été pour le groupe Swarovski celui de la reconnaissance d’une situation de crise sans précédent. La conjoncture économique internationale ainsi que des difficultés à renouveler les concepts qui ont fait les succès passés expliquent la perte de dynamisme. La concurrence des nations émergentes devient très forte. L’aggravation de la crise préfigure sans doute une restructuration plus profonde, même si un affermissement du dollar face à l’euro serait une bonne nouvelle. Officiellement, un CA atteignant 3 milliards d’euros dans le cristal en 2012 reste l’objectif stratégique.

  • Les effectifs employés dans la vallée du Tyrol vont diminuer en 2 temps, de 447, puis 290 postes avant la fin de l’année 2008.
  • La mise en place d’une stratégie de développement de licences, dont celle pour la ligne Hugo Boss bijoux (2008)
  • Entre 2008 et 2010, la présidence développe une réflexion globale sur une réorganisation du groupe, ainsi que la planification de délocalisations, vers la Chine, l’Inde ou le Vietnam.

Fondé en 1895, l’atelier Swarovski est devenu un géant du secteur du cristal, développant une stratégie commerciale destinée à faire assimiler des créations peu coûteuses à d’authentiques bijoux à la mode., jusqu’à l’idée de broderies de strass par « cristaux Swarovski » dans les ateliers de confection.