· ArianeGroup et Arianespace saluent les décisions prises en matière d’accès à l’espace par les représentants des Etats européens réunis à Séville pour la conférence de l’Agence spatiale européenne au niveau ministériel.

· ArianeGroup et ses partenaires industriels européens engagent la transition entre Ariane 5 et Ariane 6 et préparent l’avenir de l’accès européen à l’espace.

·  Ariane 6 est un programme de l’Agence spatiale européenne dont le vol inaugural est prévu au second semestre 2020.

·  Au lendemain du succès de la 250ème Ariane, les décisions de Séville renforcent l’offre de service de lancement d’Arianespace qui commercialise et opère les lanceurs européens Ariane et Vega.

A la suite de la conférence au niveau ministériel de l’Agence spatiale européenne à Séville, ArianeGroup, en tant que maître d’œuvre et autorité de conception d’Ariane 6 et sa filiale Arianespace en charge de la commercialisation et de l’exploitation des lanceurs Ariane 5, Ariane 6, Soyouz, Vega et Vega C saluent l’importance historique des décisions prises en faveur de la filière des lanceurs européens, indispensable à un accès autonome à l’espace.

Ces décisions permettent d’engager la transition entre les deux systèmes de lancement, c’est-à-dire la fin de l’exploitation d’Ariane 5 et la montée en cadence d’Ariane 6 jusqu’à sa pleine exploitation opérationnelle en 2023. Elles permettent également, grâce aux financements votés pour les trois prochaines années, d’assurer le développement des principales briques technologiques nécessaires pour continuer de faire évoluer Ariane vers toujours plus de compétitivité, comme les démonstrateurs du nouveau moteur bas coût Prometheus, de l’étage supérieur ultraléger en carbone Icarus et de l’étage réutilisable Thémis.

« Chaque conférence ministérielle de l’ESA est riche de décisions qui jalonnent 40 années d’histoire d’Ariane, comme le lancement du développement d’Ariane 6 en 2014, ou celui du futur moteur Prometheus en 2016. La Space19+ de Séville nous donne aujourd’hui les moyens de perpétuer ces succès avec la montée en puissance d’Ariane 6 et les financements de démonstrateurs technologiques innovants. Ceux-ci sont absolument essentiels pour assurer une compétitivité durable de notre nouveau lanceur et pour préparer à plus long terme l’avenir des lanceurs européens, s’est réjoui André-Hubert Roussel, Président exécutif d’ArianeGroup. Je tiens à saluer l’engagement des ministres européens de l’espace et la qualité du travail accompli par le directeur général de l’ESA, Jan Wörner, et ses équipes, en collaboration étroite avec les différentes agences nationales. La confiance accordée aux savoir-faire d’ArianeGroup et de ses partenaires de l’industrie européenne des lanceurs est une véritable reconnaissance, qui booste nos ambitions pour aller vers toujours plus de compétitivité et d’innovation».

« A quelques mois du 40ème anniversaire d’Arianespace, les décisions prises par les ministres des Etats membres de l’ESA lors de la conférence Space19+ permettent à toute la filière européenne des lanceurs de se projeter dans la prochaine décennie. Ariane 6 et Vega C constituent les bases solides sur lesquelles nous construirons nos futurs succès collectifs. » a ajouté Stéphane Israël, Président exécutif d’Arianespace. « Des usines de nos maîtres d’œuvre industriels jusqu’aux installations du Centre Spatial Guyanais, les contributions nationales recueillies sous l’égide de l’ESA joueront un rôle essentiel pour réussir la transition entre Ariane 5 et Ariane 6 et Vega et Vega C. Les programmes décidés pour les évolutions conjointes d’Ariane 6 et Vega C mettront l’innovation et la compétitivité au service de tous nos clients. A quelques mois des premiers vols de nos futurs lanceurs, nous saluons les engagements des Etats-Membres, ainsi que le travail des équipes de l’Agence Spatiale Européenne. Ces engagements sont les instruments d’une affirmation pérenne sur le marché commercial et les garants d’un accès indépendant à l’espace pour l’Europe, mission première d’Arianespace. »

Outre le vol inaugural d’Ariane 6 prévu au second semestre 2020, la production des quatorze premiers lanceurs Ariane 6 de série destinés à voler entre 2021 et 2023, a commencé dans les usines d’ArianeGroup en France et en Allemagne, et dans celles de ses partenaires industriels européens, dans les 13 pays participant au programme Ariane 6.

Programme de l’Agence spatiale européenne, Ariane 6 sera un lanceur polyvalent et compétitif particulièrement adapté aux évolutions du marché. Modulaire, il existera en deux versions, Ariane 62

(2 boosters à poudre P120 communs avec Vega-C) et Ariane 64 (4 boosters à poudre P120), afin de pouvoir remplir toutes les missions, vers toutes les orbites, et de garantir la continuité de l’accès européen à l’espace.

Maître d’œuvre industriel du développement et de l’exploitation des lanceurs Ariane 5 et Ariane 6, ArianeGroup coordonne un réseau industriel regroupant plus de 600 sociétés dont 350 PME dans 13 pays européens. Arianespace est responsable de l’exploitation des systèmes de lancement Ariane, Soyouz et Vega. Elle en assure la commercialisation et garantit leur aptitude au vol ainsi que la préparation des missions au profit de ses clients.