Sophie de Menthon, née Turpin le 2 avril 1948 à Paris. Elle est présidente de sociétés et membre du Conseil économique, social et environnemental depuis 2010.
Elle a fondé en 1976 la société de télémarketing Multilignes Conseil, devenue plus tard Sophie de Menthon Conseil, puis rachetée par le groupe Teleperformance. Elle est aujourd’hui présidente de la Société de management des entreprises (SDME), un cabinet d’audit et de conseil aux entreprises qu’elle a créé en 2004.

Elle s’investit au sein du mouvement Entreprises de taille humaine, indépendantes et de croissance (Ethic), qu’elle préside depuis 1995. Elle a ainsi lancé la Fête des entreprises sous le slogan « J’aime ma boîte » qui a pour vocation de fédérer salariés et entrepreneurs le même jour, en partageant des moments de convivialité.

Également membre du comité éthique du Medef, elle en démissionne le 9 avril 2009, se sentant « en décalage » avec le mouvement patronal, et entendant marquer son « désaccord fondamental » avec la réflexion menée par Laurence Parisot sur l’encadrement des rémunérations des patrons.

Le 13 avril 2010, elle se déclare candidate à la présidence du Medef au micro d’Europe 1

Grâce à Nicolas Sarkozy, elle est nommée membre de la section « Finances » du Conseil économique et social en 1997, du Conseil national de la création d’entreprises en 1997 et 2000, de l’Observatoire de la parité en 2002 et du Conseil d’orientation de la simplification administrative en 2004. Elle a aussi participé à la commission Stasi sur la laïcité en France en 2003, au rapport Novelli sur les conséquences des 35 heures en 2004, et a été interrogée par la mission Stoléru pour l’accès des PME aux marchés publics en 2008