ziko_opt

Singapour est une île, un État, une ville : ordonné et propre comme une petite Suisse d’Asie du Sud-Est. Après l’indépendance de 1965, en sortant du carcan anglais puis en prenant ses distances avec la fédération malaise, le pays a décidé d’exploiter au maximum sa position commerciale exceptionnelle à l’entrée du détroit de Malacca. Et en développant certaines valeurs jusqu’à leur paroxysme : économie, sécurité, propreté, matérialisme. La ville est aujourd’hui considérée comme la plus chère au monde.
Singapour est également connue (et même dénoncée ou moquée !) pour ses nombreuses interdictions et amendes : interdit d’y cracher, de mâcher du chewing-gum, de fumer n’importe où…
La ville ne chôme pas. Singapour est toujours avide de gagner du temps et de rester à la pointe de la modernité. Le multiculturalisme et la tolérance religieuse sont à mettre au crédit d’un régime certes ferme, mais soucieux de cohésion sociale. Cela dit, une certaine forme d’opposition gagne du terrain et quelques émeutes récentes ont révélé une inquiétude quant à l’avenir, dévoilant un pan de pauvreté sur une « Singa-poor » parfois un peu ignorée…