"« La joie du Oui pour toujours »

« « La joie du Oui pour toujours »

Le 14 Février 2014, fête de la Saint-Valentin, patron des amoureux, le Pape François rencontrera les fiancés afin de célébrer ensemble « La joie du Oui pour toujours ». L’initiative est organisée par le Conseil pontifical pour la famille.

Le pape rencontrera les fiancés afin de célébrer ensemble « La joie du Oui pour toujours ».
La rencontre aura lieu dans la Salle Paul VI au Vatican à 11h. Y sont invités les fiancés qui ont participé, ou qui vivent actuellement, les parcours de préparation au mariage.
Pour toute inscription, à effectuer au plus tard le 30 Janvier 2014, il vous suffit de contacter les services pour la famille de vos diocèsesou les mouvements et associations de laïcs, ou d’envoyer un courriel à l’adresse suivante : events@family.va.

Le président du Conseil pontifical pour la famille, Mgr Vincenzo Paglia, ancien évêque de Terni, diocèse de Saint-Valentin, a une longue expérience dans l’accompagnement des fiancés. Il présente ainsi l’événement: « Le Saint-Père a exhorté à plusieurs reprises les amoureux et les jeunes époux à vivre la joie de l’amour fidèle et fécond, qui grandit dans la sainteté, en suivant le modèle de la Sainte Famille et en accueillant le Christ dans la vie familiale, dans laquelle se renouvelle chaque jour et pour toujours le don complet et gratuit de soi dans l’amour sacramentel, qui reçoit la grâce du mystère pascal ».
La rencontre de la Saint-Valentin  est un événement sans précédent au Vatican. Lors de la rencontre avec les jeunes de l’Ombrie, à Assise, le 4 octobre 2013, le pape François avait expliqué aux jeunes le cœur de la « vocation » au mariage : « Qu’est-ce que le mariage ? C’est une véritable vocation, comme le sont le sacerdoce et la vie religieuse. Deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux personnes, un homme et une femme, une seule chair, une seule vie. Et le Sacrement du mariage enveloppe cet amour avec la grâce de Dieu, il l’enracine en Dieu même. Avec ce don, avec la certitude de cet appel, on peut partir en sécurité, on n’a peur de rien, on peut tout affronter, ensemble ! ».