Robert Marchand, né le à Amiens, est un cycliste et centenaire français, connu pour la pratique toujours active de son sport et l’obtention de divers records à plus de 100 ans.

Robert Marchand s’est marié en 1939 et est veuf depuis 1943. Il vit à Mitry-Mory en Seine-et-Marne.

Avant de pratiquer le cyclisme, il s’essaie brièvement à la boxe avec son père mais, ce sport ne lui plaisant pas, il se met à la gymnastique et devient, en 1924, « champion de France de la Pyramide ».

En 1934, Robert Marchand exerce en tant que moniteur de gymnastique. Entre temps, il découvre le cyclisme et s’achète son premier vélo en 1925. Il remporte sa première course à Claye-Souilly, à quatorze ans, sous un faux nom car il fallait avoir au minimum quinze ans pour y participer.

En dépit d’un certain talent, il est jugé trop petit pour passer professionnel. Robert Marchand abandonne alors le cyclisme et ne reprend le vélo qu’en 1937, sur piste et sur route, mais dans une moindre mesure.

Robert Marchand achète un nouveau vélo et reprend sérieusement l’entraînement en 1978, à l’âge de 67 ans. Il court huit Bordeaux-Paris, quatre Paris-Roubaix, une Ronde picarde, trois Marmotte et douze Ardéchoises. Il a aussi rallié Paris à Moscou en 1992, à l’âge de 81 ans.

En 1999, il participe à sa première Ardéchoise à 88 ans. En 2011, sur cette même épreuve, il chute, avec Gérard Mistler, président de la course, en évitant un camion qui reculait, non loin d’Anneyron. Légèrement blessé, il est évacué ; en son honneur, le col du Marchand, à l’altitude de 911 m, adopte son nom.

Le 17 février 2012, au Centre mondial du cyclisme d’Aigle en Suisse, il établit, avec 24,1 km, le record de l’heure cycliste sur piste dans une catégorie spécialement créée pour lui par l’Union cycliste internationale (Masters des plus de 100 ans). Il est accompagné pour cet événement par ses deux entraîneurs, Robert Mistler et Magali Humbert l’ex-championne française médaillée aux championnats du monde sur piste.

Le 28 septembre 2012, Robert Marchand établit à Lyon le record des 100 kilomètres, en h 17 min 27 s, à la moyenne de plus de 23 km/h, dans la catégorie des plus de 100 ans.

Le 31 janvier 2014, à 102 ans, il améliore un de ses records, sur le nouveau vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines et sur un vélo Lapierre spécialement conçu pour l’occasion, en parcourant 26,927 km en une heure, une prouesse également saluée par la presse internationale. Pour Véronique Billat, ancienne athlète de haut niveau et enseignante-chercheuse en physiologie, Robert Marchand a les capacités physiologiques et cardiaques d’un homme de 45 ans.

Robert Marchand est le parrain du Ch’ti Bike Tour 2014, dont le départ est donné le 31 août.

Le 26 novembre 2014, accompagné de ses amis, il grimpe le col qui porte son nom pour fêter ses 103 ans à l’issue d’une montée de 10 kilomètres avec 450 m de dénivelé en 56 min, un véritable exploit unique à cet âge, heureux et fier d’avoir bravé la pluie et le froid, à l’arrivée un brin essoufflé. Le 26 novembre 2015, jour de ses 104 ans, il parcourt plus de 20 km d’une étape du Tour de France 2016, en Ardèche.

Pour son 105e anniversaire, le 26 novembre 2016 vers 16 h, il fait une sortie en compagnie d’une vingtaine de cyclos de son club. Un peloton à la tête duquel, à son rythme, il va parcourir très exactement 26,927 km autour de Mitry-Mory, en Seine-et-Marne.

Le 4 janvier 2017, sur le vélodrome fédéral de Saint-Quentin-en-Yvelines, il réalise la meilleure performance mondiale dans l’heure en parcourant 22,547 km dans la catégorie « Master des plus de 105 ans » sur un vélo Origine. Cette catégorie d’âge dans la discipline a été spécialement créée pour lui. « J’aurais pu faire mieux, a lancé le centenaire à la fin de sa course. Je n’ai pas vu la fiche des dix dernières minutes. Sinon je serais allé un peu plus vite. »