Le rire est un réflexe qui se manifeste par un enchaînement de petites expirations saccadées accompagné d’une vocalisation inarticulée plus ou moins bruyante. Ces mouvements concernent en premier lieu la musculature respiratoire et le larynx et sont accompagnés d’une mimique provoquée par la contraction de muscles faciaux, entraînant notamment l’ouverture de la bouche. D’autres mouvements plus ou moins contrôlés peuvent accompagner le rire.

Le rire est essentiellement causé par une situation comique, le chatouillement ou le rire lui-même. Paradoxalement, le rire est étroitement lié à son contraire émotionnel, les pleurs, avec qui il peut parfois se retrouver mélangé.

Il apparaît chez l’être humain aux alentours du quatrième ou cinquième mois

Ma p'tite culotte:Ne soyez pas parfait soyez culotte

Ma p’tite culotte:Ne soyez pas parfait soyez culotte

Il existe des clubs de rire, partout en France et dans le monde. « Un club de rire est un groupe de personnes qui se réunissent autour d’un animateur pour rire ensemble, selon les principes du « Rire sans Raison » établis par le docteur indien Madan Kataria, explique Bernard Piwosz animateur du club de rire de Mulhouse (premier club à avoir été créé en France). Cette méthode, introduite en France par Daniel Kiefer, consiste en une série d’exercices de rire, inspirés du yoga, et rythmés par un exercice régulier qui représente le fil rouge de la séance. Elle a ainsi naturellement pris le nom de Hashya Yoga, ou Yoga du Rire.« 

Bernard s’est lancé dans cette pratique en 2002, pour dépasser sa timidité. Au départ, la démarche n’était pas aisée et se rendre aux ateliers lui demandait un effort. Au bout de quelques séances, les effets bénéfiques du rire se sont fait sentir. Et la confiance est arrivée, sur la pointe des pieds…

« En riant, le corps secrète des endorphines, ces substances magiques qui ont le pouvoir de nous apporter le bien-être » raconte Bernard.

Parmi les participants, certains viennent pour trouver un moyen de se détendre, évacuer le stress ou comme Bernard, parvenir à être plus sûrs d’eux. D’autres, souffrant de dépression, ont pris le chemin du club sur prescription de leur médecin. D’autres encore ont été envoyés par leur orthophoniste, pour débloquer la gorge. Ensemble, ils boivent un cocktail de rire et apprennent à « rire sans raison ».

Le prix ? Difficile d’en faire une excuse pour ne pas se lancer : le club de rire de Mulhouse demande par exemple 3 euros la séance ou 40 euros l’année.