Michel Sapin se rend à Bruxelles pour présenter le plan d'économies de gouvernement. Pour Denis Payre : "Le plan de 50 milliards d'économie n'est pas à la hauteur, en particulier sur les réformes structurelles."

 

Plusieurs déclarations gouvernementales ont confirmé les informations de presse faisant état d’un projet de révision de la loi du 9 décembre 1905 de séparation des Églises et de l’État. Cette révision viserait l’élargissement des modes de financement des cultes ; quant à l’objectif de contrôle de leurs dérives, il peut être atteint par la loi actuelle.

En même temps, la tentative de l’Etat d’imposer l’organisation d’un « culte musulman » tourne le dos au principe de séparation.

De telles modifications des équilibres institués par la loi entraîneraient une véritable dénaturation de celle-ci. L’expérience démontre que tous les changements apportés dans le passé à la loi de séparation de 1905 sont allés dans le sens de son affaiblissement, jamais de son renforcement.

C’est pourquoi, le Collectif Laïque National, profondément attaché à la Laïcité de la République, met en garde les pouvoirs publics contre l’adoption de toute mesure qui, en affaiblissant le principe de séparation, remettrait en cause la liberté de conscience et l’ensemble des libertés publiques.