En France, le marché de la livraison de repas à domicile est estimé à 3,3 milliards d’euros soit un peu plus de 5 % de la restauration commerciale, en progression de 20 % par an. Selon la dernière estimation du cabinet spécialisé Food Service Vision, pas moins de trois commandes sont passées chaque seconde dans l’Hexagone, pour un panier moyen de 16 € pour un déjeuner et 17 € pour un dîner. Le poids du secteur devrait doubler d’ici à quatre ans.  

La bataille fait rage en Europe entre les différentes start-up proposant la livraison de repas à domicile. Takeaway.com a conclu un accord avec son rival Delivery Hero en décembre dernier pour récupérer ses activités en Allemagne pour 930 millions d’euros. En fusionnant avec Just Eat, Takeaway.com formera un nouvel ensemble qui aurait traité 360 millions de commandes en 2018 pour quelque 7,3 milliards d’euros. Cette fusion, « créerait l’un des plus gros acteurs de la livraison de repas à travers le monde », précise même Takeaway.

Just Eat-Takeaway aura une forte présence au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas et au Canada, ce qui devrait lui permettre de fortement bousculer Deliveroo et Uber Eats.