Au-delà des motivations théoriques voire idéologiques qui peuvent colorer

les débats sur le rôle de l’ ETAT , la réalité des faits s’impose : l’économie de

marché  ne conduit pas nécessairement à l’optimum et présente des ratés ou des

déficiences qui justifient l’intervention publique dans le fonctionnement de

l’économie; l’ETAT doit cependant faire face à une triple crise: crise financiècere

crise d’efficacité , crise légitimité ( perte de confiance, individualisme croissant,

tendance de la part des citoyens à vouloir »socialiser les pertes et privatiser les

profits)