Thierry Marx, né le 19 septembre 1959 à Paris 20e, est un cuisinier français. Sa cuisine s’inspire de la gastronomie moléculaire.

Thierry Marx grandit dans le quartier de Ménilmontant dans la cité HLM dite du « 140 Ménilmontant »1. Son grand-père, Marcel Marx, était un réfugié juif polonais, communiste durant la Seconde Guerre mondiale2. Il se dit lui-même né entre Belleville et Ménilmontant de parents immigrés juifs polonais. Il rêve de devenir boulanger en traînant devant la boulangerie de Bernard Ganachaud, inventeur de la flûte Gana. Pendant ses années collège, lui et ses parents déménagent dans une cité de Champigny-sur-Marne. Avec une scolarité médiocre, on refuse de l’intégrer à l’école hôtelière comme il le souhaitait et on l’oriente en mécanique générale où il ne restera pas plus de 3 mois ; il confie au journaliste et chroniqueur Quentin Périnel

Thierry Marx considère la cuisine comme « un lien naturel et social qui peut rassembler les hommes », ce qui se traduit dans plusieurs de ses actions.

Depuis 2002, Thierry Marx intervient en milieu carcéral pour y transmettre son savoir-faire. Et depuis 2012, il permet aux détenus de Poissy qui le souhaitent de bénéficier d’une formation en bac professionnel Restauration.

Thierry Marx pratique et enseigne les arts martiaux. Il a notamment étudié le judo, le ju-jitsu et l’aïkido.

Pour l’inauguration du Mandarin Oriental Paris et de ses différents espaces, il a introduit au sein de ses équipes la pratique du tai-chi-chuan, avec pour objectif de lutter contre le stress et de souder les équipes