Fils de militaire, il achète à 20 ans, après ses études en lycée agricole, quelques terres en Haute-Saône pour se consacrer durant dix ans à l’élevage associé à de la polyculture. Au début des années 1970, il est membre fondateur des Paysans Travailleurs, qui militent pour défendre les petits exploitants contre la politique de la FNSEA

Pendant cinq ans il dirige la section Jeunes de la Fédération Française des Sociétés de Protection de la Nature(FFSPN devenue France Nature Environnement -FNE).

Déçu par la FFSPN, il quitte ce mouvement pour créer, à la fin 1980, « Atout Vert », une société spécialisée en conseil sur les stratégies environnementales ; « Premier client ? Pierre Joxe, ministre de l’Intérieur, qui le missionne pour établir une stratégie de lutte contre les feux de forêt. Puis il travaille avec Pierre Bérégovoy, Laurent Fabius et François Mitterrand ». Il ouvre et dirige ensuite « Lobbying et Stratégies », son propre cabinet de lobbying situé rue de Varenne. Il est un relais actif de la fédération des chasseurs, des sociétés de traitement des déchets et des fourrures animales.

Passé par le trotskisme dans sa jeunesse, il déclare avoir conservé depuis l’habitude d’infiltrer l’ennemi pour mieux le comprendre.

Thierry Coste fréquente et influence les personnalités politiques depuis les années 19803, de gauche comme de droite voire de l’extrême-droite. Il a soutenu Jean Saint-Josse de CPNT à l’élection présidentielle française de 2002, Philippe de Villiers à celle de 2007, Nicolas Sarkozy à celle de 2012 et François Fillon à celle de 2017. « Membre du groupe ruralité de Jacques Chirac pour la campagne de 2002, il a été la « plume » chasse de Nicolas Sarkozy en 2007, puis de François Hollande en 2012 ».

Il est secrétaire général du « Comité Guillaume Tell », lobby des armes français qu’il définit lui-même comme

Thierry Coste est un lobbyiste français, né en 1955 à Paris, « conseiller politique » de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et secrétaire général du Comité Guillaume Tell , qui soutient les utilisateurs d’armes à feu en France3. Il est également directeur de l’agence de communication Lobbying et Stratégies, dont sont clients notamment la FNC et Chasse, pêche, nature et traditionsfrançaise ».

« La révélation : Il a épinglé Hulot à son tableau de chasse

Trop malin pour le reconnaître publiquement, Thierry Coste n’hésitera pas, en privé, à se targuer d’avoir eu la peau de ministre de Nicolas Hulot. Depuis plus de vingt ans, il défend le monde de la chasse et murmure à l’oreille des présidents, de droite comme de gauche. « Le dossier chasse est sans doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, mais je ne comprends pas cette démission, Hulot avait obtenu des compromis », s’excuserait-il presque. Entre les deux hommes, la détestation est viscérale. Coste ne supporte pas les écolos. C’est quasi physique. « Dès qu’un écologiste arrive au ministère, l’allergie est immédiate », reconnaît-il en faisant le parallèle entre Hulot et Voynet, dont le bureau avait été saccagé par les chasseurs.

En professionnel de l’influence, Coste a installé les locaux de Lobbying et Stratégies rue de Varenne, à deux pas des ministères. Sans statut officiel : il conseille Emmanuel Macron sur les questions cynégétiques, levier incontournable pour améliorer l’image présidentielle en milieu rural, où les chasseurs pèsent encore 1,2 millions de voix. Il obtient très vite des arbitrages favorables : prix du permis divisé en deux, extension des espèces chassables. Sa consécration ? L’épisode Chambord, séquence au cours de laquelle le président se rend à un tableau de chasse. « Une première depuis Giscard ! », s’enflamme-t-il.

Coste se présente lui-même comme « Le Machiavel de la ruralité ». Décomplexé, il reconnaît que son métier « n’est pas très déontologique ». « Je respecte la loi, point. Pour le reste, je n’ai aucun état d’âme », confie celui qui défend aussi des marchands d’armes et des présidents africains. Sa méthode : infiltrer l’ennemi pour mieux le comprendre. Un réflexe hérité des trotskistes, avec lesquels il a filtré dans sa jeunesse. » source challenge