MIKE

Michael « Mike » Richard Pence, né le 7 juin 1959 à Columbus (Indiana), est un homme politique américain.

Avocat de profession et membre du Parti républicain, il siège à la Chambre des représentants des États-Unis de 2001 à 2013 avant de prendre ses fonctions de gouverneur de l’Indiana le 14 janvier 2013.

En 2016, il est choisi par Donald Trump comme co-listier, devenant ainsi le candidat républicain à la vice-présidence des États-Unis et offrant à la candidature de Trump la caution chrétienne et conservatrice dont celui-ci a besoin.

Mike Pence obtient l’investiture républicaine pour l’élection de 2012 au poste de gouverneur de l’Indiana ; il bat son rival démocrate John R. Gregg et gagne l’élection en novembre. Il devient officiellement le 50e gouverneur de l’État en janvier 2013, succédant au républicain Mitch Daniels.

En 2014, il critique vivement Vladimir Poutine et déclare que l’invasion de l’Ukraine par la Russie devrait inciter les Etats-Unis à resserrer ses liens avec les pays membres de l’OTAN et déployer davantage d’armes défensives.

Il s’est prononcé en faveur de l’accord de partenariat transpacifique.

Pence se fait particulièrement remarquer en 2015 lorsqu’il fait passer une loi qui permet à des entreprises de refuser de fournir des services commerciaux dans le cadre de mariages homosexuels. Cette loi est jugée homophobe par ses opposants, mais relève de la liberté de conscience religieuse d’après ses soutiens. Pence finit par ajouter un amendement à la loi afin qu’elle ne puisse pas être utilisée dans un but discriminatoire. Se présentant comme un chrétien fervent, il se déclare également opposé à l’avortement et restreint le champ de son application dans l’Indiana.

Il tente d’empêcher l’installation de réfugiés syriens dans son État par peur qu’ils soient noyautés par des terroristes