Arrière-arrière-petit-fils du général Jules-Marie Ladreit de Lacharrière Marc Ladreit de Lacharrière passe son enfance dans le château familial de Lacharrière, dans le Vivarais ardéchois. Il est boursier de la fondation Zellidja en 1958, fait des études de sciences économiques à Paris, puis est reçu à l’École nationale d’administrationpromotion « Robespierre » ( – ) dont il sort dix-septième (sur 250 élèves).

Il démissionne aussitôt de la fonction publique, fonde le journal Mademoiselle et entre à la banque Indosuez où il occupe divers postes de direction jusqu’en 1976, avant d’intégrer le groupe L’Oréal dont il devient vice-président-directeur général (19841991). Il est parallèlement administrateur de Synthélabo (19861991), du Crédit lyonnais, d’Air France, de France Télécom, du musée du Louvre.

En 1973, son cousin par alliance, Jérôme Talamon lui propose d’investir dans les éditions Masson qu’il revendra en 1994, avec 200 millions de francs de plus-values.

De 1989 à 1993, il est membre du comité de direction du groupe Bilderberg5. Il est président de la section française du groupe Bilderberg, et par ailleurs membre du club d’influence Le Siècle.

En 1991, Marc Ladreit de Lacharrière crée son propre groupe, la Financière Marc de Lacharrière (Fimalac). Fimalac prend des participations dans diverses sociétés. Elle détient l’agence de notation financière Fitch Ratings et détenait Algorithmics (en), société spécialisée dans l’analyse et la gestion du risque jusqu’à sa cession à IBM en 2011.

Dans le journal Le Monde du , il déclare : « Je suis l’un des fondateurs de SOS Racisme. » Il est à l’origine de la fondation Agir contre l’exclusion avec Martine Aubry, fondation qu’il soutient financièrement.

Marc Ladreit de Lacharrière est administrateur du groupe Casino, de L’Oréal, de Renault depuis 2000, membre du conseil consultatif de la Banque de France depuis 1997.

Marc Ladreit de Lacharrière est président de la Revue des deux Mondes, revue intellectuelle française. Il acquiert le groupe Valmonde (Valeurs actuelles…) en 1993 avant de le revendre quelque temps plus tard à la holding Dassault Communication.

Il investit depuis 2010 de gros moyens financiers, par le biais de sa société Fimalac, dans l’industrie culturelle et les médias numériques. Il a acheté le théâtre parisien Comédia en 2013 puis des éditeurs ou sites internet (WebediaTerrafemina11AlloCiné12ExponauteNewsringYoumag750gJeuxvideo.comMillenium13).

Son ambition est de constituer avec Webedia le premier groupe média numérique français et de devenir meneur dans la production de spectacles et l’exploitation de salles de spectacles en France

Marc Ladreit de Lacharrière est président de la Revue des deux Mondes, revue intellectuelle française. Il acquiert le groupe Valmonde (Valeurs actuelles…) en 1993 avant de le revendre quelque temps plus tard à la holding Dassault Communication