Membre du parti Les Républicains, il est élu maire de Rambouillet (Yvelines) après l’entrée de Gérard Larcher au gouvernement Raffarin III. Celui-ci redevient maire de la ville en juin 2007 et Jean-Frédéric Poisson son adjoint.

Il est suppléant de Christine Boutin, députée sortante de la 10e circonscription des Yvelines, lors des élections législatives de 2007. Elle l’emporte en obtenant 58,37 % des voix au second tour. À la suite de sa nomination dans le gouvernement Fillon II, il devient député, le . Jean-Frédéric Poisson siège au sein du groupe UMP et à la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, où il s’impose comme l’un des spécialistes des questions d’emploi (cf. ci-dessous rapports parlementaires). Il est nommé secrétaire national de l’UMP chargé de l’emploi4.

À la suite du départ de Christine Boutin du gouvernement et de son choix de ne pas reprendre son siège de députée, son suppléant est déclaré démissionnaire[pas clair] le , dans l’attente de l’organisation d’une élection partielle. Jean-Frédéric Poisson est élu député le , avec 50,01 % des suffrages (cinq voix d’écart) face à la candidate écologiste Anny Poursinoff6. Le taux d’abstention avait été particulièrement élevé : 77,24 % au premier tour, 74,01 % au second. Le , le Conseil constitutionnel annule l’élection au motif de la distribution d’un tract à la veille du scrutin et du faible écart de voix (réduit par eux dans leurs deux premiers considérants de cinq à une seule voix à la suite d’erreurs dans le décompte des suffrages).

Une nouvelle élection législative partielle a lieu les 4 et 11 juillet 2010. Jean-Frédéric Poisson est battu au second tour par Anny Poursinoff (Europe Écologie), qui l’emporte avec 51,72 % des voix, dans un contexte de forte abstention (70,58 %).

Jean-Frédéric Poisson est élu aux élections législatives de juin 2012 sur la 10e circonscription des Yvelines avec le soutien de l’UMP, du Parti chrétien-démocrate, du Parti radical, du Mouvement pour la France, du CNIP, du Nouveau Centre, du Parti libéral démocrate et de France écologie. Il est élu au second tour face à la députée sortante Anny Poursinoff, avec 53,65 % des voix.

Il est l’un des députés UMP à voter contre le Pacte budgétaire européen, en octobre 2012. En juin 2013, il est élu vice-président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale, fonction qu’il occupe toujours actuellement.

Jean-Frédéric Poisson, né le à Belfort, est un homme politique français.

Maire de Rambouillet de 2004 à 2007, il est député de la 10e circonscription des Yvelines à trois reprises en l’espace de deux législatures. Une première fois, en reprenant le siège de Christine Boutin dont il était suppléant, et qui démissionne en quittant le gouvernement ; devant repasser par les urnes, il est réélu de justesse en 2009, mais l’élection est annulée et il perd le siège en 2010 face à l’écologiste Anny Poursinoff ; il reprend à cette dernière le siège en juin 2012. Il est président du Parti chrétien-démocrate (PCD) depuis le 16 novembre 2013, après en avoir été le vice-président. En tant que président du PCD, il se présente à la primaire de la droite de 2016 qui désignera un candidat à la présidentielle de 2017.