dede_opt (2)
Denis Payre, né le 17 janvier 1963 à Lyon, est un entrepreneur français. Diplômé de l’ESSEC, il est le fondateur des sociétés Business Objects et Kiala.

Denis Payre décide, en 1997, de se retirer de ses fonctions opérationnelles, pour mener une vie plus compatible avec une jeune famille et aider les entrepreneurs français à innover et à créer des emplois en France sur le modèle de Business Objects. Il reste membre du conseil d’administration de Business Objects, pour continuer à épauler son associé le temps de l’installation de son successeur.

En 2000, après une étude de faisabilité mondiale, Denis Payre, qui vit à Bruxelles depuis trois ans, crée Kiala SA, avec Marc Fourrier, un spécialiste en économie de la logistique, une plateforme de services logistiques pour la vente à distance. Ensemble, ils proposent un nouveau service de distribution des colis plus adapté au quotidien des personnes actives. Ils proposent une livraison dans un point de livraison (point relais) comme alternative à une livraison à domicile.

Kiala devient l’opérateur de relais leader en Europe avec une implantation dans 5 pays : Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Pays-Bas. Le chiffre d’affaires lors de la première année d’activité complète, en 2002, était de 1,4 millions d’euros. Il montera à 50 millions d’euros 10 ans plus tard, après une croissance moyenne annuelle pondérée de 50 %.

En septembre 2008, Denis Payre revient à Paris se rapprochant ainsi des équipes Kiala. En 2012, la société compte plus de 4500 points de livraison en France et 7000 en Europe. La société séduit les plus grands acteurs de l’e-commerce comme Amazon, Cdiscount, Oscaro ou Showroom Privé, et les plus grands acteurs de la distribution traditionnelle présents sur internet comme Aigle, Caroll, C&A, Darty, Etam, H&M, Lacoste, Promod, Puma, Quiksilver, Smartbox, Tommy Hilfiger, Zadig&Voltaire. Kiala avait aussi attiré des sociétés de technologie comme Belgacom, Free ou HP.

Durant la présidence de Denis Payre, Kiala recevra de nombreuses distinctions:

  • En 2005 : Kiala reçoit le Word Mail Award, trophée mondial de l’industrie de la logistique, dans la catégorie technologie.
  • En 2008 : Kiala obtient un brevet sur le swap en relais, l’une de ses principales innovations.
  • En 2010 : L’entreprise est élue fournisseur le plus innovant de l’e-commerce Hollandais.
  • En 2008 et 2012 : L’entreprise a reçu le trophée de l’innovation dans la catégorie logistique au Salon E-commerce Paris.
  • En 2011 : Kiala fait son entrée au classement Red Herring

Le problème de la fiscalité du patrimoine n’ayant pas été résolu, il reste dans une situation très vulnérable et décide alors de quitter la France en 1998. Cela lui permet d’éviter d’être confronté à l’impossibilité de devoir payer l’impôt et de se voir de plus réclamer un impôt représentant une part très significative de son patrimoine réel quand le cours de l’action Business Objects a été multiplié momentanément par près de 20 avant de revenir à un niveau proche de son point de départ avant la bulle spéculative.

Il part alors en Belgique avec le projet positif de créer l’équivalent de Croissance Plus au niveau européen

Denis Payre lance, en octobre 2013, le mouvement politique coopératif Nous Citoyens, en réponse au « Moi président de la République » de François Hollande16,17. Alors que Nous Citoyens se veut ni de droite, ni de gauche et affirme réunir des « déçus » des deux bords, le ministère de l’Intérieur classe le parti à la droite de l’échiquier politique, tandis que certains observateurs politiques le jugent d’inspiration social-libérale et réformiste
Le 8 septembre 2014, Denis Payre annonce qu’il a proposé au député européen Jean-Marie Cavada de prendre la présidence de Nous Citoyens et que ce dernier l’a accepté. Denis Payre restera vice-président du mouvement, tout en menant en parallèle des projets d’entreprenariat social.