Né à Creil (Oise), d’origine Malgache, Aina Kuric s’intéresse aussi de près à la question des banlieues. Elle a rejoint le groupe « quartier politique de la ville » formé par des députés LREM. Elle, qui a raconté avoir subi la discrimination à l’embauche, lorsqu’elle envoyait des CV, avait estimé que le « plan banlieue » d’Emmanuel Macron était cohérent malgré la consternation des acteurs sociaux dans les quartiers.
Référente « En Marche » dans le département de la Marne pendant la campagne présidentielle de 2017, Aina Kuric est investie par La République en marche pour les élections législatives de juin dans la 2e circonscription de la Marne. Elle arrive en tête du premier tour, devançant d’environ 2 700 voix la députée LR sortante, Catherine Vautrin, vice-présidente de l’Assemblée nationale et ancienne ministre. Au second tour, elle est élue députée avec une avance plus réduite de 660 suffrages, soit 51,21 % des voix.

En avril 2018, elle est l’une des rares députés de son groupe à s’abstenir sur la loi Asile et Immigration lors de sa première lecture6. En juillet 2018, elle vote contre la version définitive du texte, malgré l’interdiction qu’ont les députés En Marche de voter contre une projet de loi du gouvernement