Plusieurs responsables UMP issus de la famille libérale ont décidé de créer leur propre mouvement, la « Droite moderne », et envisagent de présenter un candidat à la présidence du parti, lors du congrès programmé en novembre, a-t-on appris mardi auprès de l’un d’eux. Le principe de ce mouvement a été acté mardi lors d’un déjeuner auxquels participaient les anciens ministres Luc Chatel et Gérard Longuet, le secrétaire général adjoint de l’UMP Hervé Novelli et les députés Michèle Tabarot, proche de Jean-François Copé, et Axel Poniatowski