Quelle que soit la nature de ses interventions, l’homme agit de toute façon sur le devenir des forêts : elles sont en général en mesure de se perpétuer par elles-mêmes, mais elles ne répondent pas toujours aux besoins des sociétés humaines.

Telle est la fonction de la sylviculture qui permet « de faire évoluer les forêts, en mettant à profit les facteurs écologiques et les potentialités naturelles, afin d’optimiser durablement les produits et les services que l’homme peut en attendre ».

La production régulière de bois de qualité, la préservation de la biodiversité végétale et animale, l’aménagement des forêts pour des activités de loisirs… répondent aux besoins de l’homme.

 

Anna Marchlewska est photographe d’origine polonaise qui vit et travaille à Paris.

 

Après cinq ans d’études aux Beaux-Arts de Paris, elle enrichit son expérience en collaborant avec plusieurs maisons de luxe et de prêt-à-porter en tant que graphiste et photographe. Dans son parcours, on peut citer entre autres Kenzo, Chanel, Comptoir des Cotonniers et Lafont Paris.