SWEET

 

 

Le décor invite à la décontraction. Les lampes pourpres accentuent une ambiance feutrée propre à l’éveil des sens. Les fauteuils évoquent la douceur du chocolat tout juste fondu, comme un appel délicat à la gourmandise. Le parquet, en chêne Wengé, apporte la chaleur du bois exotique.

La disposition de la salle de 70 places a été pensée pour former de petits îlots intimes, sans pour autant emprisonner le regard. Trônant au cœur de cet espace de 190 mètres carré, un immense bar blanc laqué. « Lounge », « Manhattan », « Americano », « Garibaldi » … Le barman jongle avec les bouteilles pour composer les 26 cocktails de la maison. On peut d’ailleurs les savourer dans un espace dédié au cinéma. Histoire de prendre un verre avec Mariene Dietrich, Sophia Loren ou Jean Gabin.

Leurs portraits en noir et blanc s’affichent sur les murs au dessus d’un grand saut à champagne rouge. Rien n’a été laissé au hasard, Gil Bigot, Le maître des lieux, responsable de brasserie au Mans pendant douze ans, a bien réfléchi le concept « lounge » avant de se lancer : « Je désirais créer un endroit original, où prendre son temps et instaurer un climat de confiance ».

Retrouvez plus d’information sur http://www.sweetlounge.fr