AMERIQUE_opt

Helen Johansson est la première et unique femme à ce jour à avoir remporté au sulky d’Ina Scot le prix d’Amérique en 1995.

La première édition (1920) se court sur 2 500 mètres. En 1930, on passe à 2 625 mètres avec des variations de plus ou moins 50 mètres jusqu’à la guerre. À la Libération, l’épreuve se court sur 2 850 mètres (1945), puis sur 2 800 mètres (1946et 1947). On revient à 2 600 mètres entre 1948 et 1984. Le Prix passe à 2 650 mètres entre 1985 et 1993, puis à 2 700 mètres depuis 1994.

L’édition 1946 est disputée à Enghien avec demi-finales et finale car la piste n’était pas assez large pour accueillir tous les concurrents, par ailleurs l’hippodrome de Vincennes, (comme celui de Longchamp) était occupé par du matériel militaire.Le Prix d’Amérique est une course de Groupe I internationale réservée aux chevaux de 4 à 10 ans, hongres exclus, ayant gagné au moins 180 000 € (pour les chevaux âgés de 4 à 6 ans) ou 250 000 € (pour ceux de 7 à 10 ans), (dont 31 000 € à l’attelé depuis le 1er janvier de l’année précédente — conditions 2014). Les vainqueurs du Critérium continental et du Prix Ténor de Baune ainsi que les chevaux classés aux six premières places d’un classement effectué suivant un barème de points sur le résultat des courses préparatoires (les « 4 B » : Prix de BretagnePrix du BourbonnaisPrix de Bourgogne et Prix de Belgique) sont quant à eux prioritaires. L’édition 2014 est dotée de 1 000 000 €, dont 450 000 € pour le vainqueur qui reçoit également 50 % des entrées. Les chevaux placés de la 2e à la 7e place se répartissent la majorité de l’allocation avec550 000 € soit 55 % de l’allocation totale.

Le Prix d’Amérique se court sur 2 700 mètres, soit un tour et 725 mètres de la grande piste de Vincennes, départ volté (le départ à l’autostart est prévu si le nombre des partants est inférieur ou égal à 9, ce qui serait exceptionnel, car il atteint le plus souvent le maximum admis, soit 18). La piste est barrée par des rayons lumineux qui matérialisent la ligne de départ. Le compte à rebours est fait à partir de sept secondes puis indiqué chaque seconde. Les chevaux s’engagent sur la piste de façon perpendiculaire, puis effectuent une volte vers la gauche pour s’élancer. Si un cheval traverse le faisceau laser trop tôt, c’est un faux-départ.