L’UE doit renforcer ses fondamentaux, a déclaré mercredi le Premier ministre de Lettonie, Krišjānis Kariņš, lors du 20e et dernier débat sur l’avenir de l’Europe.

Le Premier ministre letton a proposé quatre domaines sur lesquels l’UE devait agir : l’achèvement du marché unique, le contrôle des frontières extérieures, la transition intelligente vers l’énergie propre et le renforcement de la sécurité. ‘‘Ne vous battez pas contre les populistes mais traitez les racines du mécontentement de la population’’, a déclaré M. Kariņš.

Lever les obstacles actuels

Alors que les citoyens s’inquiètent de plus en plus pour leur emploi, l’UE doit améliorer son principal outil pour créer de l’emploi, le marché unique. L’Europe doit encourager des ‘‘champions nationaux’’ en ouvrant le marché unique, et pas en s’embarquant sur la voie du protectionnisme à la chinoise. ‘‘Nous devons continuer d’abattre les obstacles au marché unique. C’est ce qui créera plus d’emplois et de richesse en Europe’’.

Renforcer les frontières extérieures

Afin d’éviter d’ériger à nouveau des frontières intérieures et pour permettre un marché unique sans entraves, l’UE doit renforcer ses frontières extérieures, contrôler la migration et s’assurer que les personnes qui arrivent dans l’UE acceptent les valeurs européennes. ‘‘Il est très important de maintenir nos identités nationales. C’est à ceux qui arrivent de s’adapter’’, a déclaré M. Kariņš. Le Premier ministre letton a aussi suggéré de renforcer Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et garde-côtes.

Lutte contre le changement climatique

‘‘Si nous souhaitons vraiment augmenter la part des énergies renouvelables dans notre système, nous devons ouvrir les marchés et déréguler les prix. Le choix des consommateurs est ce qui peut le mieux stimuler la transition énergétique, a affirmé le Premier ministre letton. En ouvrant les marchés de l’électricité à la concurrence, nous pouvons accroître considérablement l’utilisation des sources d’énergie renouvelables et l’efficacité énergétique.’’

Ne pas penser la sécurité qu’en termes militaires

‘‘Mon pays consacre 2% de son PIB à la défense. Je pense que nous devrions tous faire de même, mais nous devons également travailler au renforcement de notre défense de l’information’’, a déclaré le Premier ministre, ajoutant qu’une nouvelle législation permettrait de demander des comptes aux plateformes de médias sociaux qui laissent la désinformation se propager.

Vous pouvez retrouver les différentes interventions individuelles en cliquant sur les noms ci-dessous :

Déclaration d’ouverture d’Antonio Tajani, Président du PE

Déclaration de Krišjānis Kariņš, Premier ministre de Lettonie

Déclaration de Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne

Déclarations des représentants des groupes politiques

Réponses de Krišjānis Kariņš, Premier ministre de Lettonie

Catch the eye

Déclaration de clôture de Krišjānis Kariņš, Premier ministre de Lettonie