Avec plus de 440 000 véhicules vendus en 2017, PEUGEOT réalise une excellente performance sur l’ensemble des marchés VP, VU et VP+VU. La marque au lion :

progresse presque deux fois plus que le marché en VP et en VP+VU,
affiche la meilleure progression des constructeurs français sur l’ensemble des marchés,
réalise son meilleur volume de ventes depuis 2010,
affiche un gain de part de marché VP+VU de 0,7 point.
Cette croissance est notamment portée par :

l’excellente dynamique commerciale de sa gamme SUV, qui représente 7,6% du marché avec plus de 161 000 véhicules immatriculés sur l’année 2017,
la PEUGEOT 3008 qui, avec plus de 74 290 immatriculations, réalise une part de marché de 3,5 % et se place sur la troisième place du podium des véhicules les plus vendus en France,
le très bon démarrage de la nouvelle PEUGEOT 5008 avec près de 12 000 véhicules vendus.
Au cumul 2017 :

Trois véhicules PEUGEOT sont dans le top cinq des voitures particulières les plus vendues en France :
la PEUGEOT 208 occupe la 2ème place avec une part de marché de 4,6 %,
les deux SUV PEUGEOT 3008 et 2008 sont à la troisième et la cinquième place avec respectivement une pénétration de 3,5% et 3,2 %.

Deux véhicules PEUGEOT sont leader de leur segment :
la nouvelle PEUGEOT 308 conserve sa première place sur le segment des berlines compactes, avec une part de marché de 3,1 %,
la PEUGEOT 3008 sur le segment C-SUV avec une part de marché de 3,5 %, dans sa première année pleine de commercialisation.

Dans un marché VP en hausse de 4,7 %, les volumes de PEUGEOT progressent de 9,2 %. La marque atteint une part de marché à 17,4 % en hausse de 0,7 point par rapport à 2016.
Dans un marché VU en hausse de 7 %, PEUGEOT affiche une progression de 11,9 % avec une part de marché de 16,8 % en hausse de 0,7 point. La marque conforte ainsi sa seconde place des constructeurs français, qu’elle occupe depuis deux ans.
Dans un marché VP+VU en hausse de 5,1 %, PEUGEOT enregistre des volumes en hausse de 9,7% avec une part de marché à 17,3 %, en hausse de 0,7 point par rapport à l’année passée, soit une progression de presque deux fois plus que le marché.