Les activistes du collectif Peng!, basés à Berlin présentent leur spectacle de théâtre radical « The Call-A-Spy Show » à la Gaîté Lyrique à Paris cette semaine.

Trois concurrents vont s’affronter en passant des appels téléphoniques aux interlocuteurs les plus ardus, les agents de la NSA et d’autres services secrets.

Andy Bichlbaum du collectif d’agitateurs culturels les Yes Men va rivaliser avec le hacker et défenseur de la vie privée français Jérémie Zimmermann et la psychologue Molly McGorn.

Le spectacle s’appuie sur une base de données importante de numéros des lignes directes de ces agences, obtenus via des fuites. Peng a construit un système qui masque l’identité et l’origine de l’appel.
Improvisé à 80%, chaque spectacle est différent selon les concurrents et les personnes qu’ils parviennent à avoir au bout du fil. Le but est de les faire rire, les faire pleurer mais surtout les empêcher de raccrocher.

Avec le virage à droite des politiques aux Etats-Unis comme en Europe, la peur du terrorisme et la ferveur nationaliste, il faut s’attendre à moins de transparence et plus de pouvoir accordé à ces agences de l’Etat, en dépit des révélations d’Edward Snowden en 2013.

Avec Call-A-Spy, Peng questionne ce transfert de pouvoir et encourage les citoyens à exprimer leur point de vue sur ces questions liée à la surveillance de masse et à la vie privée.

Le spectacle aura lieu à la Gaîté Lyrique à Paris ce jeudi, 26 janvier à 19h00 à l’Auditorium et ce vendredi, 27 janvier à 21h00 à l’Auditorium.

Le spectacle se déroulera en anglais. Les passages non improvisés seront sous-titrés en français.

Les visiteurs de la Gaîté Lyrique pourront aussi essayer d’appeler des agents de différents services à travers l’installation « Call a Spy » qui se trouve dans la salle d’exposition de la Gaîté Lyrique.