Contre les vents, les saisons, les bureaucrates, mais avec une bonne dose de grand air et d’espérance. Une année à coucher dehors sous toutes les longitudes pour découvrir la diversité du monde chrétien. À travers les yeux de ce jeune de 25 ans, l’aventure reste encore possible pour celui qui s’en donne les moyens : « Si la route te manque, prends-la ! »  Après une année de volontariat avec les Missions Étrangères de Paris en Thaïlande, Paul Bablot, se lance le défi, un peu fou, de rentrer à vélo à Paris.

À l’exploit sportif, il souhaite allier une rencontre humaine et spirituelle : découvrir les communautés chrétiennes qui jalonnent la route entre l’Extrême-Orient et l’Occident. Près de 20 000 km à pédaler à travers tous les paysages : des hauts plateaux vietnamiens aux contreforts de l’Himalaya en plein hiver, des montagnes du Tian Shan jusqu’aux immenses plaines d’Asie centrale, mais aussi le désert brûlant d’Iran, les plateaux arides de l’Anatolie et des étapes-clé comme la Terre Sainte et le Vatican.  

.