justine_opt (1)

CALGARY (AB) – Ce soir, le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a déclaré que les Canadiennes et les Canadiens pourront constater une fois de plus que seuls les libéraux ont la solide équipe et le bon plan pour créer des emplois, faire croître la classe moyenne et aider ceux et celles qui travaillent fort pour en faire partie.

« Sous Stephen Harper, les Canadiennes et les Canadiens de la classe moyenne doivent travailler encore plus fort et plus longtemps pour joindre les deux bouts – dans une économie qui ne fonctionne plus pour eux. L’endettement personnel augmente, tandis que les perspectives d’emploi diminuent, a affirmé M. Trudeau. Ce débat et cette élection offrent à la population canadienne un choix évident entre, d’un côté, des investissements intelligents dans les emplois et la croissance, et de l’autre, l’austérité et des compressions budgétaires qui ralentiront davantage notre économie. Seuls les libéraux ont un vrai plan pour bâtir une économie et une classe moyenne fortes. »

Le débat des chefs du Globe and Mail 2015 donnera l’occasion à chacun des chefs de partis fédéraux de présenter aux Canadiennes et aux Canadiens son plan pour remettre notre économie sur les rails. Les libéraux proposent un plan en trois points : créer des emplois grâce aux investissements en infrastructures les plus importants de l’histoire du Canada; faire croître la classe moyenne en augmentant les impôts du un pour cent des personnes les plus riches et en diminuant ceux des Canadiennes et des Canadiens de la classe moyenne; et aider celles et ceux qui travaillent fort pour faire partie de la classe moyenne en investissant dans les infrastructures sociales importantes telles que les logements abordables et les garderies et en procurant plus d’argent aux familles pour les aider à assumer les coûts élevés associés à l’éducation de leurs enfants.

« M. Harper est au pouvoir depuis une décennie, et il est évident qu’il se soucie davantage de son propre emploi que de celui des Canadiennes et des Canadiens. Et après une vie passée dans la sphère politique, M. Mulcair est prêt à dire n’importe quoi pour être élu; il est déjà revenu sur ses promesses en matière de transport collectif, de service de garde et de soins de santé, a poursuivi M. Trudeau. Seuls les libéraux font preuve d’honnêteté à l’égard de la population canadienne quand il s’agit des moyens de stimuler l’économie. Nous devons investir dans la création d’emplois, la classe moyenne ainsi que celles et ceux qui travaillent fort pour en faire partie. Voilà comment on bâtit un pays où tout le monde a sa chance. »