Au lendemain des Assises de l’Entrepreneuriat organisées à l’Elysée, le ministère du « redressement productif » a envoyé un signal terrible aux entrepreneurs et aux investisseurs en annonçant son opposition à la cession de Dailymotion à Yahoo!.

Le P-d-G de France Telecom, Stéphane Richard, a précisé que « Dailymotion est une filiale d’Orange, et non de l’Etat ». En tant qu’actionnaire à hauteur de 27% d’Orange, l’Etat français a le droit de s’exprimer sur un tel choix de l’entreprise. En revanche, sa volonté debloquer l’opération de cession est contraire aux principes de l’économie de marché, et viole les droits des autres actionnaires (qui détiennent 73% du capital d’Orange).
Le PLD signale à M. Montebourg que Dailymotion n’est plus une start-up, mais le 11ème site mondial de vidéo en ligne. Qu’en raisonnant en termes de frontières digitales, comme à l’époque du Minitel, il met en péril l’avenir d’un acteur français high-tech, en quête de développement aux Etats-Unis.
L’offre de Yahoo! semblait appropriée aux yeux de Dailymotion et d’Orange. Il ne reste plus, hélas, qu’à espérer que les conséquences de cette intrusion inique ne soient pas trop lourdes pour Dailymotion. Et que d’autres « fleurons en devenir » ne voient pas la manne des investisseurs se tarir avec l’érection de ce mur arbitraire.
Le PLD joint donc sans réserve sa voix à celle du directeur financier de France Telecom, lorsqu’il lance à M. Montebourg : « vous ne savez pas ce que vous faites ! ». Tout comme il apprécie l’hommage opposé de Jean-Luc Mélenchon : « si jamais François Hollande ne le garde pas dans son gouvernement, il sera le bienvenu chez nous ».
Le Parti Libéral Démocrate (PLD) a été fondé en 2008 par son président Aurélien Véron. Il a rassemblédepuis cette date des personnalités issues de la société civile (Arnaud Dassier, Anne Bourdu, Gaspard Koenig, Eric Juramy, Vincent Benard, Louis-Marie Bachelot) et du monde politique (Charles Beigbeder, Thierry Mouillac, Thomas Zlowodzki). Lors des élections législatives de juin 2012, 70 candidats ont porté ses couleurs. Il est parti membre de l’UDI depuis janvier 2013. Le PLD est aujourd’hui le seul parti politique qui porte l’héritage libéral français.