FISCALITE  ET SI ON PRENAIT LE MODEL CANADIEN

OTTAWA – Les libéraux ont déclaré aujourd’hui que le rapport de l’automne 2014 du vérificateur général indique clairement que les conservateurs de Stephen Harper se sont montrés totalement incapables de fournir à nos anciens combattants les services de santé mentale et le soutien dont ils ont besoin.

« Le rapport d’aujourd’hui est un rappel du bilan honteux des conservateurs. Il confirme que les anciens combattants ne sont pas en mesure d’avoir accès en temps opportun aux services de santé mentale dont ils ont besoin, a déclaré le porte-parole libéral responsable des anciens combattants, Frank Valeriote. Au cours de la dernière décennie, 160 membres des Forces armées canadiennes se sont enlevé la vie et beaucoup d’autres ont été aux prises avec des problèmes de santé mentale. Nous apprenons à présent qu’un trop grand nombre d’anciens combattants – souffrant de maladies mentales après avoir été au service de leur pays – sont obligés d’attendre huit mois pour obtenir de l’aide. »

Le rapport de l’automne 2014 confirme une fois encore que ce gouvernement conservateur n’a pas respecté le pacte social que nous avons avec nos anciens combattants et leurs familles. En effet, le vérificateur général conclut qu’Anciens Combattants Canada ne se préoccupe que très peu de savoir si « les services offerts pour répondre aux besoins des vétérans en matière de santé mentale sont efficaces ». De plus, il démontre que le gouvernement est incapable d’évaluer l’efficacité des services de santé mentale qui sont offerts à nos anciens combattants.

« Le budget accordé actuellement aux services de santé mentale des anciens combattants est très serré et nettement insuffisant, surtout si nous comparons les 1,13 milliard de dollars qui ont été accumulés en fonds non dépensés depuis que M. Harper est arrivé au pouvoir aux centaines de millions que son gouvernement a gaspillés en publicités partisanes, a ajouté M. Valeriote. Nous avons une obligation sacrée envers celles et ceux qui sont au service de notre pays et leurs familles. La priorité des libéraux est de s’assurer que nos anciens combattants recevront les meilleurs soins et le soutien le plus efficace de la part d’une nation reconnaissante. »