MEPs during plenary session in Strasbourg, week 39

Mercredi 12 septembre, lors du discours sur l’État de l’Union prononcé par Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, devant le Parlement européen, ce dernier a annoncé dans son intervention qu’il fallait aujourd’hui élargir au Terrorisme les compétences du Parquet européen.

Nathalie Griesbeck, présidente de la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme, défend, depuis le début des discussions sur la création du Parquet européen, un mandat étendu et ambitieux, et notamment un droit d’enquête sur les affaires transfrontières liées au terrorisme. Les terroristes ne connaissent pas de frontières : les enquêtes judiciaires européennes ne peuvent donc pas s’arrêter aux limites territoriales des États !

Nathalie Griesbeck se félicite de l’annonce solennelle du Président de la Commission : « Après des années de négociations au sein des institutions européennes, je me réjouis de cette proposition pertinente et nécessaire. C’est une étape fondamentale dans notre ambition de construire un véritable espace de liberté, de sécurité et de justice européen. Une autorité capable de poursuites européennes, particulièrement en matière de terrorisme, est indispensable dans ce cadre ! ».

Strasbourg, le 12 septembre 2018
Élue depuis 2004 au Parlement européen sur la circonscription Est, Nathalie Griesbeck, Présidente de la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme, est par ailleurs Vice-présidente du MoDem (Mouvement Démocrate).