terroriste

Voici le récit de la soirée d’horreur de vendredi 13 novembre. L’islam attaque la France, les médias promettent que la France va faire face, alors qu’elle refuse de dire le nom de l’ennemi : pathétique.

Deux djihadistes se seraient fait sauter avec des ceintures d’explosifs à Saint Denis – au moins 4 morts.

Des fusillades et des explosions se sont produites vendredi à Paris dans le 10e, le 11e et le 18e. Il y a au moins 140 morts et 40 blessés dans un état grave.

Une prise d’otage qui a fait au moins 100 morts s’est déroulée au Bataclan.

Mise à jour au moment où les informations nous parviennent – rechargez fréquemment cette page.

Bilan de cette soirée d’horreur : peut-être 150 morts, et pas une seule mention de l’invasion islamique responsable de cette barbarie. Donc il y en aura d’autres, beaucoup d’autres.

A minuit, selon les pompiers, il y avait :

Stade de France : 4 morts, 11 blessés en urgence absolue, 39 blessés en urgence relative
Bichat : 14 morts, 10 blessés en urgence absolue, 10 blessés en urgence relative
Avenue de la république : 4 morts, 11 blessés en urgence absolue, 10 blessés en urgence relative
Charonne : 19 morts, 13 blessés en urgence absolue, 10 blessés en urgence relative
Beaumarchais : 3 blessés en urgence absolue, 4 blessés en urgence relative
Puis au Bataclan : bilan provisoire 100 morts, nombreux blessés en urgence absolue.

Suite de l’article

C.M