En septembre 2008, Aurélien Véron fonde le Parti Libéral Démocrate au cours d’une première université d’été. Il lance les campagnes suivantes : lutte contre la dette en réduisant la dépense publique, baisser la pression fiscale pour libérer la croissance, introduire la capitalisation dans la réforme des retraites.

Par ailleurs, Aurélien Véron a co-organisé avec Hervé Novelli le dîner de la Galaxie Libérale du 9 novembre 2011. L’objectif de cette soirée consistait à rassembler un certain nombre d’associations libérales pour peser ensemble dans le débat public à la veille de 2012. Au cours de la soirée, Aurélien Véron a déclaré à LCI que « l’UMP est le parti de l’impôt » et que si le gouvernement ne changeait pas radicalement l’orientation de sa politique, les libéraux ne soutiendraient pas son candidat en 2012.

Lorsque le Parti Libéral Démocrate rejoint l’UDI le 15 janvier 2013 et en ressort début 2014. Pendant cette période, Aurélien Véron est membre du Comité Exécutif de l’UDI, conseiller national et vice-président de la fédération de Paris de l’UDI. L’UDI lui refuse son investiture malgré le soutien du chef de file à Paris, Christian Saint-Etienne. En décembre 2013, Aurélien Véron présente une liste aux municipales à Paris dans le 2eme arrondissement sous l’étiquette PLD, puis fusionne fin décembre sa liste avec celle d’Hélène Delsol, tête de liste de Nathalie Kiosciusko-Morizet. Aurélien Véron figure en deuxième position sur sa liste. Début mars, NKM lui retire l’investiture sous pression de l’UDI. La liste maintenue sans étiquette d’Hélène Delsol avec Aurélien Véron emporte 11% des suffrages le 23 mars.

INSCRIPTION POUR LE RASSEMBLEMENT DE SAMEDI