Sa passion pour la politique naît rapidement sur les terres de Bourgogne, aux côtés de son père impliqué au RPR. Ensemble, ils militent pour Chirac et collent des affiches. Une manière avant tout de partager du temps avec son paternel. Lors de son arrivée à Montpellier aux débuts des années quatre-vingt-dix, il contacte l’ancien député de l’Hérault Willy Diméglio afin d’entrer dans l’arène politique locale. Dans le même temps, sur les bancs du lycée, il rencontre Arnaud Julien (actuel président de l’UMP 34), avec qui il papillonne autour des filles de la cour.

Leur relation passera vite de la complicité à l’amitié. Mais attention, on ne badine pas avec la politique. En 1995, Alex Larue apparaît sur la liste municipale de Me Gérard Christol. Le jeune homme se consacre à des études d’avocat. Aujourd’hui spécialisé en droit des affaires, il collabore pour un cabinet anglo-saxon.