Monsieur, le Maire
C’est par ces quelques mots que vous interpelliez le Ministre de l’intérieur il y a encore quelques mois avec le résultat que l’on connait : aucune véritable création nette de postes malgré les demandes, une attaque contre le journal Libération accusé de vous diffamer et puis plus rien…Sauf que l’on est souvent, dans ces cas-là, rattrapé par la réalité.La réalité actuelle de notre ville en matière de sécurité, c’est deux agressions violentes en quelques jours en plein centre-ville alors que nos concitoyens s’apprêtent à fêter la fin d’année en famille.
La réalité est telle qu’un représentant du parquet cité par le Midi Libre de ce jour, n’a pas peur de dire que la « Ville bascule » et qu’il est « dangereux d’attendre le tramway ».La réalité c’est également qu’il est très difficile selon les quartiers de payer les tickets de tramway avec de la monnaie suite à de nombreux actes de vandalisme (en témoigne le message indique par la TAM sur certaines stations).La réalité c’est que les bandes accompagnées de chiens plus ou moins dressés se multiplient dans le centre-ville effrayant les passants.
Monsieur le Maire, comme vous j’ai des enfants, comme vous j’ai dans mon entourage des gens âgés et comme vous je souhaite qu’ils puissent sortir en ville et attendre le tramway sans risquer une agression. A cet égard, je vous indique notamment qu’il est dangereux d’inciter les utilisateurs et particulièrement les personnes âgées, à payer les tickets par carte bleue car cela accentue encore les risques d’agression violente.
Je vous remercie en conséquence de bien vouloir nous détailler lors d’un prochain conseil municipal votre plan d’action concret pour faire face rapidement à cette situation des plus préoccupantes. Je serai alors heureux de voter en faveur de mesures allant dans le sens de la protection de nos administrés étant précisé que je me tiens à votre disposition pour que nous réfléchissions ensemble à des actions concrètes.
Je vous souhaite dans l’intervalle de bonnes fêtes de fin d’année.
Cordialement,
Alex LARUE
Conseiller Municipal et Communautaire de la ville de Montpellier