Le portail Internet enregistre 3 500 clics par mois, mais son fondateur Stéphane Roussel ne compte pas en rester là et cherche de nouveaux partenaires pour assurer son développement.

Quel est le concept de votre portail Montpellier Bouge.com ? 

 Nous mettons en avant ce qui se fait de mieux sur Montpellier, les meilleures sorties et soirées, les événements majeurs. Nous nous adressons au grand public et nous privilégions les domaines du spectacle, du sport, du clubbing et des plages privées.

De quel milieu professionnel êtes-vous issu ?

 Je travaille depuis plus de dix ans dans la communication avec divers prestataires. J’ai développé une autre société, Cesor communication. Je travaille notamment pour le groupe Alternative dans le domaine de l’événementiel.

Qui développe le site à vos côtés ?

Nous sommes deux personnes à temps plein sur le site, créé voilà un an. Mon collaborateur se charge du contenu et du développement du site. Nous avons deux prestataires qui travaillent avec nous sous la forme de partenariats pour le développement Web et le référencement.

Qu’est-ce qui vous distingue des autres sites Web de sorties ?

Nous avons deux types de concurrents : les sites Web et les pages Facebook. Nous ne diffusons pas tous les événements, assez peu la culture mais nous proposons une sélection de rendez-vous pour le grand public. Nous mettons en avant les événements de la Park&Suites Arena, avec laquelle nous avons un partenariat, du Zénith, les soirées branchées, bars et salons.

Quel est votre modèle économique ?

Notre modèle économique repose à 40 % sur un partenariat avec des financeurs qui nous ont aidés à la création du site et nous suivent tout au long de l’année et sur la publicité au travers de bannières que nous commercialisons avec des pages dédiées. Cette dernière part devrait augmenter à l’avenir.

Sur quelle base fonctionne votre partenariat avec vos financeurs ?

Sur la base d’un échange, nous les mettons en avant en tant que partenaires. C’est par exemple le cas de la Banque populaire du Sud.

Quelles sont les futures évolutions de votre site ?

 

Nous avons développé  le site sur Joomla, système de programmation qui nous permet d’intégrer à l’avenir de nouveaux modules, par exemple un agenda pratique pour visualiser toute l’actualité sur un mois et des vidéos pour présenter de nouveaux partenaires.

Quelles sont les demandes de vos internautes et quels sont vos réseaux d’information ?

 

Nous avons beaucoup de demandes concernant des places pour des salons, des événements ou des concerts. Nous lançons quasiment toutes les semaines des jeux-concours pour gagner des places pour des soirées et spectacles sur Montpellier. Des informations nous parviennent par notre module « Postez vos événements » et nous choisissons le rendez-vous que nous souhaitons mettre en relief. Nous recevons également beaucoup d’informations via notre page Facebook sur laquelle des amis partagent leurs événements.

Quel est votre chiffre d’affaires et le nombre de visiteurs ?

 

Pour l’instant le chiffre d’affaires est de 10 000 euros seulement. Nous enregistrons un peu plus de 3 500 visiteurs uniques par mois et 2 000 personnes nous suivent chaque semaine sur Facebook.

Quels sont vos souhaits pour l’avenir ?

Nous souhaiterions que les institutions, notamment la mairie de Montpellier, soutiennent notre développement pour les deux ans à venir. Nous voudrions également lever des fonds et instituer des partenariats auprès d’entreprises.

Propos recueillis par Agnès Taupin