Mercredi 19 octobre, la mission ExoMars insérera son satellite Trace Gas Orbiter (TGO) en orbite autour de la planète rouge. Au même moment, son atterrisseur, le démonstrateur Schiaparelli, descendra vers la surface de Mars afin de s’y poser.

mars_opt

 

Lancée le 14 mars 2016 depuis Baïkonour, ExoMars est une mission conjointe de l’ESA et de Roscosmos, qui comprend un orbiteur d’étude des gaz à l’état de traces (TGO) et un démonstrateur d’entrée, de descente et d’atterrissage, l’EDM (Entry, Descent and Landing Demonstrator Module) dénommé Schiaparelli, en hommage à l’astronome italien éponyme, Giovanni Schiaparelli.

TGO, effectuera dans un premier temps un inventaire complet des gaz présents dans l’atmosphère de Mars, particulièrement les gaz en très faible concentration comme le méthane, dont la détection impliquerait la présence d’une source active. TGO mesurera la dépendance géographique et saisonnière du méthane afin de déterminer si sa source est géologique ou éventuellement biologique. TGO commencera sa mission scientifique à la fin de l’année 2017, après une année de complexes manœuvres de freinage atmosphérique destinées à rendre son orbite circulaire. Il servira ultérieurement de relais pour les communications radios du véhicule et de la plateforme de la mission ExoMars 2020.

La séparation entre Schiaparelli et TGO a eu lieu dimanche 16 octobre. L’atterrisseur entrera dans l’atmosphère martienne, mercredi 19 octobre pour une descente d’environ six minutes qui le fera atterrir dans la région de Meridiani Planum. Il démontrera la validité des technologies utilisées pour effectuer une descente et un atterrissage contrôlé sur Mars. Les principaux éléments validés seront notamment le bouclier thermique, le parachute, le système de propulsion et la structure écrasable. Schiaparelli emporte une petite charge utile scientifique qui va enregistrer la vitesse du vent, le taux d’humidité, la pression et la température au niveau du site d’atterrissage. Il fera les premières mesures des champs électriques à la surface de Mars. Ces mesures pourraient fournir des informations sur les éléments déclencheurs des tempêtes de poussière.

Le rôle du CNES et des laboratoires français

Le CNES finance environ 15% de ce programme facultatif de l’ESA ainsi que des contributions techniques et des instruments scientifiques. Pour la mission 2016, le CNES a collaboré avec l’ESA sur la phase d’entrée, de descente et d’atterrissage. Il a fourni le capteur ICOTOM installé sur Schiaparelli. Les laboratoires scientifiques participent aux instruments ainsi qu’au dépouillement scientifique des données acquises par le TGO et les instruments placés sur Schiaparelli.

Le CNES et les laboratoires français fourniront deux instruments du véhicule de la mission 2020 : MicrOmega, un spectromètre capable de faire des images dans le visible et l’infrarouge et WISDOM, un radar pour étudier le proche sous-sol. La France contribue aussi au développement de trois autres instruments (MOMA, RLS et CLUPI) placés sous la responsabilité d’autres pays membres de l’ESA. Le CNES a enfin fourni des logiciels pour la navigation visuelle du véhicule de 2020.

Le rôle de Thales Alenia Space

Thales Alenia Space (TAS) est le maître d’œuvre du programme pour le compte l’ESA à la tête d’un consortium industriel de 74 sociétés réparties dans 17 pays.  Il a conçu et intégré le TGO sur son site de Cannes, et le module de descente l’EDM sur son site de Turin et a coordonné la fourniture de nombreux sous-systèmes provenant d’entreprises Européennes et Françaises.

Déroulé des opérations de séparation et d’atterrissage (mercredi 19 octobre)

15h00     insertion en orbite du module TGO
16h42     entrée de l’EDM « Schiaparelli » dans l’atmosphère et atterrissage
17h00     réception du signal de l’EDM « Schiaparelli »
18h45     transmission du signal par Mars Express
20h00     1er passage de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) et transmission du signal d’atterrissage d’EDM « Schiaparelli »

Evénement CNES Grand public et Presse

Pour suivre la retransmission en direct, commentée par des scientifiques impliqués dans la mission ExoMars 2016, vous pouvez vous rendre :

A la Cité de l’espace, à Toulouse, de 17h15 à 20h45 : http://www.cite-espace.com/

17h15     Accueil du public
17h30     Mot de bienvenue invités
17h45     Démarrage de la Vidéotransmission ESA et de la Vidéotransmission CNES
18h30    Tentative de réception signal de TGO par Mars express
20h00    Premier passage de la sonde MRO et transmission du signal d’atterrissage
20h30     Confirmation du signal d’atterrissage
20h45     Fin du programme

Plateau animé par Michel Viso (CNES) et Philippe Droneau (Cité de l’espace)
Des ingénieurs du CNES ou de l’ESA, des planétologues, géologues et astrophysiciens, des représentants industriels seront interrogés tout au long de cet évènement.

En région parisienne

Un évènement sera organisé au Forum Armand-Peugeot à Poissy de 14h15 à 22h00, animé par Gilles Dawidowicz, Jean-Pierre Martin (SAF) et Francis Rocard (CNES).
L’entrée est libre, mais une inscription préalable est obligatoire sur http://exomars.gpseo.fr

Retransmission de l’évènement à la Cité de l’espace sur :
https://exomars.cnes.fr/fr/leurope-sur-mars

Plus d’informations sur la mission :
https://exomars.cnes.fr/