logo-medef-complet(2)_opt

 

 

 

Créé le 27 octobre 1998, le Medef remplace le Conseil national du patronat français (CNPF). Son but est de représenter les entrepreneurs français auprès de l’État et des organisations syndicales.
Cette organisation revendique 750 000 entreprises adhérentes.

La présidente actuelle du Medef est Laurence Parisot, première femme à ce poste, élue le 5 juillet 2005. Elle a succédé à ce poste à Ernest-Antoine Seillière.
Le Medef est une association loi 1901. Son organisation possède plusieurs niveaux :
Medef national
Medef international, avec plusieurs organisations par zones, intelligence économique, soutien des entreprises à l’exportation…
Medef territorial : réseau de proximité composé de 155 Medef territoriaux répartis dans les départements, régions, DOM-TOM, etc.
Réseau métier : 85 fédérations professionnelles adhérentes.
Les instances nationales du Medef sont le conseil exécutif, le bureau, l’assemblée permanente, l’assemblée générale, le comité statutaire, le comité financier et le comité des mandats.

Le conseil exécutif comprend 45 membres. Au 17 avril 2012, ce sont Laurence Parisot, Charles Beigbeder, Pierre Bellon, Patrick Bernasconi, Patrick Blain, Claude Blot, Jean Bonnie, François Bouriez, Jean-Jacques Blangy, Stéphan Brousse, Patrick Care, Marie-Christine Coisne-Roquette, Yann de Prince, Robert Durdilly, Jean-Loup Durousset, Vincent Durozey, Pierre Gattaz, Bernard Gaud, Alain Grangé-Cabane, Jean-Pierre Guillon, Dominique Hériard Dubreuil, Antoine Hollard, Olivier Homolle, Gilles Lafon, Anne Lauvergeon, Bruno Lucas, François Monboisse, Pierre Nanterme, Ariane Obolensky, Marie-Christine Oghly, René Pallincourt, Gilles Pélisson, Michel Pebereau, Jean-François Pilliard, Jean-Luc Placet, Didier Ridoret, Nicolas Rousselet, Geoffroy Roux de Bézieux, Frédéric Saint-Geours, Jean-Louis Schilansky, Béatrice Soucaret, Bernard Spitz, Daniel Thebault, et Catherine Tissot-Colle[.
Le directeur général est Michel Guilbaud.

Au niveau européen, le Medef est membre de BusinessEurope (anciennement l’Union des industries de la communauté européenne (UNICE)). Sur le plan international il est membre du conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT).
Actuellement, selon les statuts du syndicat, le président est élu pour cinq ans ; son mandat sera renouvelable une fois, pour trois ans.
Ernest-Antoine Seillière : président du CNPF du 16 décembre 1997 au 5 juin 2005. Il a été élu à la tête du CNPF avec 82 % des voix. Sous sa présidence, le CNPF devient le Medef.
Laurence Parisot : élue le 5 juillet 2005 à la majorité relative au premier tour avec 271 voix des 550 délégués du Medef (la majorité absolue se situant à 276 voix), contre 150 à Yvon Jacob, 85 à Hugues-Arnaud Mayer et 2 abstentions. Elle a été réélue le 1er juillet 2010 pour 3 ans avec 93,85 % des voix.

L’élection du prochain président du Medef se déroulera en juillet 2013, pour succéder à Laurence Parisot qui arrive au terme du deuxième mandat autorisé par les statuts.
En janvier 2013, Laurence Parisot se porte néanmoins candidate à un troisième mandat, bien que les statuts du Medef ne le permettent pas : elle demande pour cela la saisine du comité statutaire du syndicat patronal pour étudier une réforme des statuts visant à harmoniser la durée des mandats à la tête de l’organisation, deux mandats étant actuellement possibles (le premier de cinq ans, le second de trois) ; elle souhaite ainsi établir deux mandats de cinq ans, ce qui prolongerait alors, si cela devait se faire, le sien jusqu’en 2015.

Pierre Gattaz, PDG de Radiall et fils de l’ancien président du CNPF Yvon Gattaz, s’y oppose et se déclare candidat à sa succession ; d’autres « petits candidats », Geoffroy Roux de Bézieux, PDG de Virgin Mobile, et Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics, le seraient également mais seulement en cas de retrait de Laurence Parisot. Frédéric Saint-Geours, président de la puissante fédération patronale de la Métallurgie, s’y oppose néanmoins et pourrait finalement lui-même briguer la tête de l’organisation.
Se sont aussi déclarés comme candidats :
Hervé Lambel, depuis le 28 août 2012. Il est chef d’entreprise et président des Créateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf).

Jean-Claude Volot, depuis le 15 octobre 2012 . Il est industriel et fut, notamment, médiateur de la sous-traitance.
Thibault Lanxade, depuis le 6 février 2013, à l’occasion du Salon des entrepreneurs. PDG d’Aqoba, il est président de Positive Entreprise et de l’Afepame.