Il s’engage comme marin à dix-huit ans, fréquente l’école des beaux-arts de Penza puis celle de Moscou. En 1912, il expose des peintures et des dessins dont il trouve l’inspiration dans les pays traversés (Égypte, Turquie, Grèce). Il joue de l’accordéon dans un orchestre folklorique russe en 1913, à Berlin, puis vient à Paris avec une seule idée en tête : rencontrer Picasso.

Pour pouvoir rester à Paris, Tatline demande au maître espagnol de l’engager comme domestique ; mais Picasso refuse et Tatline rentre en Russie où il exécute son premier relief peint : La Bouteille. Le peintre est dès lors sculpteur. Ce sens de l’espace, il l’a découvert dans les scénographies auxquelles il a travaillé entre 1911 et 1913. L’objet est représenté d’une manière dissociée en trois éléments métalliques : le premier, une plaque de métal pour la forme ; le deuxième, un morceau de métal arrondi en cylindre pour le volume, et le troisième, un grillage métallique pour la transparence. La suppression du cadre attribue dès lors à l’espace réel la fonction de « contre-relief ».

Vladimir Ievgrafovitch Tatline , né le 12 décembre 1885 à Kharkov et mort le 31 mai 1953 à Moscou, est un peintre et sculpteur soviétique constructiviste.