Bien que les forêts du Népal soient vastes et jouissent d’une grande diversité écologique, la contribution du secteur forestier à l’économie nationale est extrêmement faible. Les débouchés commerciaux sont traditionnellement limités, ce qui nuit aux investissements dans la gestion et la conservation à long terme des forêts. Celles-ci devraient constituer un atout pour créer des emplois durables ; pourtant, ce potentiel reste en grande partie inexploité. Dans l’optique de développer la sylviculture de manière pérenne et de réformer les stratégies gouvernementales relatives au développement durable, le projet consiste à créer un système national de certification forestière conforme aux exigences internationales du PEFC. Il s’agit de la première certification nationale de la sorte au Népal.

À travers ce projet, le PEFC espère faire progresser la certification forestière au Népal en formulant des solutions permettant de traiter les problématiques suivantes :

1) réduire les coûts en développant l’expertise locale et en réduisant la dépendance aux experts internationaux,

2) étendre la certification à de nouvelles zones géographiques et de nouveaux marchés, au-delà des produits forestiers non-ligneux,

3) mettre en place un modèle permettant de faire passer la certification de groupe à l’échelle supérieure, et

4) permettre aux parties prenantes de s’approprier la question urgente de la gestion durable des forêts et de lancer un dialogue à ce sujet.

Cette initiative aide à instaurer une « sylviculture de la prospérité ». Cela contribue au renforcement des pratiques de gestion et de conservation des forêts et consolide le positionnement des produits forestiers du Népal sur le marché.