ita_opt

«Il n’est pas normal que des gens meurent en traversant la mer pour échapper à des tragédies», a déclaré Gianfranco Rosi après avoir reçu son prix, qu’il a dédié aux «gens de Lampedusa». «En ce moment, toutes mes pensées vont à tous les gens qui ne sont jamais arrivés à Lampedusa», a ajouté le cinéaste, qui avait reçu le Lion d’or à Venise en 2013 pour un autre documentaire, «Sacro GRA», consacré aux personnes vivant près du périphérique romain.

Né à Asmara, en Érythrée, et de nationalité italienne et américaine[2], Gianfranco Rosi s’établit en 1985 à New York où il sort diplômé de la New York University Film School.

À la suite d’un voyage en Inde, il produit et dirige son premier moyen métrage, Boatman, présenté avec succès dans plusieurs festivals internationaux dont Sundance, Locarno, Toronto et Amsterdam. Par ailleurs, le film est diffusé sur de nombreuses chaînes de télévision internationales (BBC, PBS, WDR, RAI)[3]. Gianfranco Rosi réalise ensuite Afterwords, présenté à la Mostra de Venise 2000.

En 2008, son premier long métrage, Below sea level, tourné à Slab City en Californie, remporte les Prix Horizons et Doc/It à la Mostra de Venise 2008[4]. Le film obtient aussi le Prix du meilleur documentaire au Festival de Ballaria (it), le Grand prix et le Prix des jeunes au Festival Cinéma du réel 2009, le Prix du meilleur film au Festival One World de Prague ainsi que le Prix Vittorio De Seta pour le meilleur documentaire au Bari International Film Festival 2009. Il est également nominé comme Meilleur documentaire aux Prix du cinéma européen.