laurence_optL’écriture semble être un virus. Après ses deux premiers récits autobiographiques, Laurène Herman a eu envie d’aborder un sujet plus sérieux sans se douter, en commençant, que l’actualité apporterait de l’eau à son moulin. Son humour parfois caustique met le doigt là où ça fait mal. Reste à souhaiter qu’il soit bien interprété.

Du même auteur