Dans le 2e arrondissement de Paris, à deux pas de l’Opéra Garnier, de la Madeleine, du Louvre, de la place Vendôme et des Grands Boulevards, l’Hôtel Horset Opéra, BW Premier Collection, propose une situation idéale aux visiteurs venus découvrir les sites les plus prestigieux de Paris.

  Dans un décor élégant et lumineux,c’est dans cet hôtel que linda BACHAMMAR expose ses  œuvres durant un mois sous le thème : fleur de paris Linda Bachammar a toujours entretenu un rapport spécial avec la nature. Poète dès l’enfance, elle reste amoureuse des espaces perdus et des silences. C’est cet amour de la nature qui la fait présupposer que chaque être humain porte en lui la nostalgie d’une nature sauvage, préexistante à l’Homme et qui lui survivra.

L’artiste constate que les réseaux sociaux sont l’occasion pour bon nombre d’internautes de partager des images de nature prélevées en ville. Elle-même a cette habitude, trouvant en chaque coin de verdure un espace avec lequel communiquer. 

Elle décide d’en réaliser des peintures et soutient l’idée que la défense d’une végétalisation urbaine est une priorité pour la santé publique, pour l’âme. Les oeuvres sont réalisées de manière à pouvoir correspondre au regard d’un promeneur en ville qui cherche, assoiffé, des fragments de nature. Investissant massivement la représentation du ciel, des arbres, Linda les voient comme le dernier espace de liberté, d’observation d’un horizon lointain sans buildings, travaux, routes qui viendrait entraver son regard. Nous serons 75% à vivre en zones urbaines en 2050. La série interroge les liens entre l’Homme et la Nature en ville. Pourquoi s’en sent-il détaché ? Qu’est-ce qui l’attire chez elle?

L’HORSET OPERA