Le libéralisme dit « politique » recherche l’organisation politique capable de promouvoir la liberté et débat donc d’abord de questions institutionnelles : s’il a besoin de connaître son but, il ne se soucie pas principalement de le définir. C’est donc une branche appliquée de la science politique, un art qui se fonde sur la connaissance de l’histoire, seulement éclairée par la logique de la stratégie et par celle de la philosophie politique ; il porte par conséquent sur un objet différent de cette dernière, qui se soucie d’abord de définir la justice après avoir étudié la nature des rapports entre les hommes et leurs productions, et bien avant de s’interroger sur les conditions politiques qui pourraient lui permettre de régner.