elel_opt

L’État islamique abrégé en EI (arabe : الدولة الإسلامية, « ad-dawla al-islāmiyya »), est une organisation arméesalafiste djihadiste qui a proclamé le 29 juin 2014 l’instauration d’un califat sur les territoires irakiens et syrienqu’elle contrôle. L’essor de cette organisation est notamment lié aux déstabilisations géo-politiques dues aux guerres irakienne puis syrienne.

Sa création remonte à 2006, lorsqu’Al-Qaïda en Irak forme avec cinq autres groupes djihadistes le Conseil consultatif des moudjahidines en Irak. Le 13 octobre 2006, le Conseil consultatif proclame l’État islamique d’Irak(EII), lequel se considère à partir de cette date comme le véritable État de l’Irak, puis également, à partir de 2013, de la Syrie. Initialement lié à Al-Qaïda, l’EII s’en est progressivement affranchi, pour s’en séparer tout à fait en2013.

Le 9 avril 2013, l’EII devient l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ou État islamique en Irak et al-Sham(arabe : الدولة الاسلامية في العراق والشام, « ad-dawla al-islāmiyya fi-l-ʿirāq wa-š-šām »), parfois désigné par l’acronymeanglais ISIS ou par l’acronyme arabe Daech ou Daesh (arabe : داعش), principalement par les opposants au mouvement djihadiste.

Le 29 juin 2014, l’EIIL annonce le rétablissement du califat dans les territoires sous son contrôle et Abou Bakr al-Baghdadi se proclame calife, successeur de Mahomet, sous le nom d’Ibrahim. L’organisation prend, dans ses communiqués, le nom d’État islamique.

L’État islamique est considéré comme le mouvement djihadiste le plus violent au monde avec Boko Haram. Il est accusé par l’ONU, la Ligue arabe, les États-Unis et l’Union européenne d’être une organisation terroriste responsable de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de crimes contre l’humanité. Depuis août 2014, unecoalition internationale de 22 pays intervient militairement contre cette organisation.

Le 29 juin 2014, premier jour du ramadan, l’État islamique en Irak et au Levant annonce l’établissement d’un califat et l’émirAbou Bakr al-Baghdadi est proclamé calife sous le nom d’Ibrahim. L’EIIL se fait connaître sous le nom d’État islamique (EI)50. L’EI se revendique comme le successeur des précédents califats, le dernier ayant disparu en 1924 avec le démantèlement de l’Empire ottoman62. Abou Mohammad al-Adnani, porte-parole de l’EI, déclare qu’il est du « devoir » de tous les musulmans du monde de prêter allégeance au nouveau calife Ibrahim : « Musulmans (…) rejetez la démocratie, la laïcité, le nationalisme et les autres ordures de l’Occident. Revenez à votre religion »63.

Selon Charles Lister, chercheur associé au Brookings Doha Centre : « D’un point de vue géographique, l’État islamique est déjà parfaitement opérationnel en Irak et en Syrie. Il est en outre présent — mais caché — dans le sud de la Turquie, semble avoir établi une présence au Liban, et a des partisans en Jordanie, à Gaza, dans le Sinaï, en Indonésie, Arabie saoudite et ailleurs »63. Pour Shashank Joshi, du Royal United Services Institute à Londres, la proclamation du califat « ne change rien matériellement », mais « ce qui change réellement c’est (…) l’ambition » de l’État islamique, qui montre sa confiance dans sa force et défie Al-Qaïda63.

Par cette proclamation l’EI tient à montrer sa puissance et menace le pouvoir d’Al-Qaïda sur les mouvements armés djihadistes salafistes. Pour Charles Lister :« Tous les groupes liés à Al-Qaïda et les mouvements djihadistes indépendants vont devoir décider s’ils soutiennent l’État islamique ou s’ils s’opposent à lui »64. Dans un communiqué, l’EI ordonne à Al-Qaïda et aux groupes armés islamistes de se soumettre à son autorité62. Plus généralement, l’EI déclare qu’Abou Bakr al-Baghdadi est devenu le « chef des musulmans partout » dans le monde

charles.Z