shengen_optL’espace Schengen comprend les territoires des 26 États européens qui ont mis en œuvre l’accord de Schengenet la convention de Schengen signés à Schengen (Luxembourg), en 1985 et 1990. L’espace Schengen fonctionne comme un espace unique en matière de voyages internationaux et de contrôles frontaliers pour les voyages sans contrôle des frontières internes.

L’espace Schengen est né le 26 mars 1995 quand les accords de Schengen et sa convention d’application furent mis en œuvre par sept États membres de l’Union européenne1. Durant les négociations qui ont conduit à la signature du traité d’Amsterdam en 1997, les dirigeants de l’Union se sont accordés pour intégrer l’accord de Schengen, la convention d’application, et les règlementations qui en découlent dans le droit de l’Union européenne, plus précisément acquis communautaire. Ils ont ainsi fait d’une coopération externe au cadre de l’Union, un des principaux acquis de celle-ci. Ceci fut officiel lors de l’entrée en vigueur du traité d’Amsterdam en 1999.

Des préoccupations existaient en ce qui concerne les frontières de l’Autriche avec les anciens États communistes à l’est et au sud. Par conséquent, l’adhésion de l’Autriche a été retardée jusqu’à ce que les procédures puissent être évaluées et mises en place. Dans le cas de l’entrée tardive de l’Italie, les préoccupations concernaient la sécurisation des côtes du pays du fait du nombre d’immigrants en provenance d’Afrique du Nord, d’Asie et des Balkans. Finalement, les deux États ont été admis en 1997, plus d’un an et demi après les pays d’origine